Des centaines de paras canadiens s’entraînent à Fort Bragg (PHOTOS/VIDÉO)

1

Plus de 400 soldats canadiens s’entraînent jusqu’au 4 mars aux États-Unis, à Fort Bragg, en Caroline du Nord, dans le cadre de l’exercice Joint Operational Access, JOAX ( accès opérationnel interarmées).

Cet exercice est organisé par la 82e Division aéroportée des États-Unis. Le Canada y envoie le 3e Bataillon du Royal Canadian Regiment, (3e RCR) des soldats du 2e Groupe-brigade mécanisé du Canada et des ressources et du matériel de mobilité aérienne de l’Aviation royale canadienne issus de la 8e Escadre/BFC Trenton.

Cet exercice comprendra l’utilisation de plateformes tactiques et stratégiques de transport aérien, des armes lourdes et des parachutistes. L’exercice donnera également lieu à un échange d’ailes entre les Canadiens et les Américains.

L’exercice JOAX, commencé fin février, a pour but de tester l’état de préparation de la force « Global Response » de l’armée américaine. Tout comme le 3e RCR, ici, au Canada, La 82e Division aéroportée américaine doit être prête à tout moment à être déployée n’importe où dans le monde.

Pour le 3e RCR,de son côté, JOAX est une occasion de développer ses capacités aéromobiles dans un contexte plus large que ce à quoi il serait serait exposé au Canada.

La base de Fort Bragg fera figure de « nation étrangère » dans le scénario de l’exercice. Les parachutistes du 3e RCR et du 82e Airborne auront pour mission de s’emparer d’un terrain d’aviation dans un environnement où ils affrontenet des « insugés » qui pourraient équipés d’armes légère. Dans le scénario, une fois l’aéroport sécurisé, les avions de transport atterriront pour ravitailler les forces armées sur le terrain. Dans le cadre du concept de guerre à trois volets, le 3e RCR sera également chargé d’évacuer les ressortissants canadiens.

Parmi les 400 membres du personnel de la base des Forces canadiennes à Petawawa qui participent à l’exercice, il y aura beaucoup de nouveaux soldats frais émoulus de l’école tactique d’infanterie et de commandement, alors que, du côté des Américains, on retrouvera plusieurs vétérans aguerris qui auront ainsi l’occasion de mettre en pratique les leçons apprises en Afghanistan.

Les troupes seront transportés dans la région de Fort Bragg par des hélicoptères CH-47 Chinook de transport lourd. Le nouvel esscadron d’hélicoptères, le 450e Escadron, sera d’ailleurs basé en 2014 en Onrario, où aussi basée le 3e RCR.

L’Aviation royale canadienne fournira aussi un CC-177 Globemaster et un C-130 Hercules en soutien à l’opération. Les Américains, eux, utiliseront des A-10 Thunderbolt, des hélicoptères de combat Apache et des hélicoptères Blackhawk.

La participation de l’Aviation royale canadienne

Plus de 50 hommes et femmes de la force aérienne de la 8e Escadre/BFC Trenton participeront donc eux aussi à l’exercice d’accès opérationnel interarmées (JOAX) à la base aérienne américaine Pope, en Caroline du Nord (États-Unis) du 20 février au 1er mars 2013.

« Nous avons comme priorité de maintenir l’important équilibre entre l’entraînement et l’emploi de nos ressources », a déclaré le commandant de la 8e Escadre, le colonel Sean Friday, peut-on lire sur le site de l’Aviation canadienne (ARC): « La participation active de la 8e Escadre à l’exercice JOAX 13-02 fournit à notre personnel une occasion de s’entraîner dans un contexte opérationnel qui fait appel aux concepts de combat moderne et à l’interopérabilité avec nos alliés. »

Les escadrons de la 8e Escadre participants à l’exercice sont le 436e Escadron de transport, qui y envoie donc le CC-130J Hercules, et le 429e Escadron de transport, qui y envoie le CC-177 Globemaster III. Ces avions seront accompagnés du personnel naviguant, des techniciens de maintenance, des arrimeurs, des techniciens des mouvements et d’autre personnel de soutien.

Cet exercice, dit-on sur le site de l’ARC, leur permettra de perfectionner leurs compétences pour la planification et l’exécution d’opérations aériennes dans un environnement multinational.

«Notre soutien à la mobilité aérienne prendra la forme d’un largage tactique et de missions de transport aérien dans le cadre d’un grand ensemble multinational », indique le commandant du détachement de la 8e Escadre, le major Tyler Holland. « Dans cet exercice, nos militaires pourront confirmer leurs connaissances et leurs compétences à fonctionner à partir d’une base opérationnelle en déploiement. »

Le colonel Friday mentionne que les Canadiens ont une longue tradition de travailler conjointement avec d’autres pays. «Des exercices comme le JOAX sont précieux, puisqu’ils nous permettent de travailler avec nos alliés dans des scénarios d’entraînement réalistes, de partager nos meilleures pratiques et d’apprendre ce que nous pouvons améliorer pour mieux fonctionner avec les militaires des autres pays pendant les opérations. »


Les soldats du 3e RCR et d’autres unités du 2e GBMC reçoivent une formation avec la 82e division aéroportée américaine dans le cadre la préparation de l’exercice conjoint des opérations d’accès (JOAX 12-03).(Vidéo: caporal kevin McMillan, Combat Cam)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

DiscussionUn commentaire

  1. Merci de me permettre une visite sur votre site,suis anciens para-commando belge de 1969-1971.