Israël: c’est Tsipi Livni qui mènera les négociations de paix avec les Palestiniens

0
Tzipi Livni en visite à Bahad City, dans le Negev, à l'époque où elle était chef de l'Opposition (Photo: Itzik Edri, WikiCommons)
Tzipi Livni en visite à Bahad City, dans le Negev, à l’époque où elle était chef de l’Opposition (Photo: Itzik Edri, WikiCommons)

L’ex-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni sera chargée du portefeuille de la Justice mais aussi des négociations de paix avec les Palestiniens dans le futur gouvernement Netanyahu, a indiqué mardi un communiqué du parti du premier ministre israélien, rapporte l’AFP.

Mme Livni, dirigeante d’un parti centriste, sera la ministre de la Justice et “la négociatrice avec les Palestiniens dans le but de parvenir à un règlement qui mette fin au conflit”, dit le communiqué.

Benjamin Netanyahu a lancé officiellement au début du mois les tractations avec les partis politiques pour former sa nouvelle coalition gouvernementale après les élections législatives du 22 janvier.

Ce premier accord de coalition qui accorde à la présidente du parti centriste Hatnua le portefeuille de la justice et la responsabilités des négociations de paix n’a pas fait que des heureux au Likoud. Plusieurs membres du parti du premier ministre Netanyahu prétendent qu’elle a reçu des pouvoirs excessifs en échange de sa participation à la coalition gouvernementale.

Des députés du parti au pouvoir ont aussi déclaré que si Hatnua, le parti de Tzipi Livni, se retrouvait également à la tête du Comité ministériel pour la législation, le parti centriste pourrait ainsi bloquer toutes les mesures législatives de la droite.

Du côté de la gauche, la nouvelle a été accueillie avec un certain cynisme, Haaretz écrivant même  » Il [en parlant de Netanyahu]va l’utiliser comme paravant, en tant que responsable des relations publiques à l’étranger […] Il va l’envoyer souvent chez les Américains et les Européens, qui l’aime, pour leur expliquer à quel point les Palestiniens sont rebelles. »

Quoiqu’il en soit, l’arrivée de Mme Livni au gouvernement était attendue et le fait qu’elle s’occupe du processus du paix n’est pas vraiment une surprise non plus puisque l’ancienne chef de la diplomatie israélienne avait axé sa campagne électorale lors des dernières législatives sur la relance des pourparlers avec les Palestiniens, relance que le président américain Barack Obama, attendu en visite officielle en Israël en mars, appelle de ses voeux.

M. Netanyahu a estimé quant à lui qu’Israël devait faire face à des défis énormes: “Les menaces provenant d’Iran, de Syrie et du (mouvement chiite libanais) Hezbollah ne cessent pas, [ mais] pour y faire face, nous avons besoin de former un gouvernement large et stable qui rassemble les gens”.

“En plus de notre engagement pour la sécurité, nous devons faire tous les efforts possibles pour promouvoir un processus de paix responsable avec les Palestiniens”, a ajouté M. Netanyahu, et à cette fin “nous devons unifier nos forces”.

“Le processus diplomatique est au centre de nos vies”, a déclaré pour sa part Mme Livni. “Ce constat est ce qui conduit le président américain à venir en visite ici le mois prochain”, a estimé encore Tzipi Livni.

Mme Livni, 54 ans, fut ministre des Affaires étrangères d’Israël de 2006 à 2009. Elle a aussi dirigé l’opposition lors du dernier mandat de M. Netanyahu.


Tzipi Livni se joint à la coalition gouvernementale du premier ministre Netanyahou (Vidéo: JewishNewsOne)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.