Jeffrey Paul Delisle condamné à 20 ans de prison

0
Le sous-lieutenant Jeffrey-Paul Delisle, coupable d'espionnage (Photo, 45enord.ca)
Le sous-lieutenant Jeffrey-Paul Delisle, coupable d’espionnage (Photo, 45enord.ca)

Jeffrey Paul Delisle, qui avait reconnu en décembre sa culpabilité à des accusations de transmission d’informations à une entité étrangère a été finalement condamné à 20 ans de prison, vendredi.

Premier condamné en vertu de la Loi sur la protection de l’information, il purgera une peine de 18 ans et cinq mois, puisqu’il était détenu depuis son arrestation. L’ancien militaire des Forces canadiennes devra également rembourser une somme de 111 000 $.

La défense estimait qu’une sentence de neuf ou dix ans d’emprisonnement serait plus appropriée.

«Aujourd’hui, les Forces armées canadiennes ont entrepris une des dernières étapes du processus relatif au comportement odieux de l’enseigne de vaisseau de 1re classe Jeffrey Delisle, a déclaré le chef d’état-major de la Défense, le général Tom Lawson. […] Les Canadiens peuvent être assurés que les gestes posés par l’enseigne de vaisseau de 1re classe Delisle ne reflètent en rien les valeurs, l’éthique et les actions de nos membres dans leur ensemble ou de notre engagement à protéger leurs intérêts nationaux.»

Les faits auraient eu lieu de juillet 2007 à janvier 2011, à Ottawa et à Kingston, ainsi qu’à Halifax et Bedford.

Jeffrey Paul Delisle a travaillé pour le chef du renseignement de la défense et pour l’état-major interarmées stratégique, qui supervise la quasi-totalité des plans et opérations militaires au Canada et à l’étranger.

À Halifax, il faisait parti de l’unité Trinity qui suit le déplacement des bateaux qui entrent et sortent des eaux canadiennes. L’unité traite aussi des informations provenant d’autres pays de l’OTAN.

Pour 3 000 $ de la part des Russes, il aurait ainsi divulgué un véritable trésor d’informations secrètes sur une échelle comparable à la remise à WikiLeaks de rapports militaires et diplomatiques des États-Unis par le soldat américain Bradley Manning.

Delisle, 41 ans, sous-lieutenant de la Marine royale canadienne, a été arrêté en janvier 2012.

À lire aussi:

Jeffrey Paul Delisle plaide coupable d’espionnage >>

L’affaire de l’espion canadien cause bien des maux de tête aux Australiens >>

Jeffrey Paul Delisle sera le premier Canadien puni en vertu de la Loi sur la protection de l’information >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.