Jeux d’hiver de Valcartier: le hockey sur luge entre initiation, exemple et partage

0

Le 5ème Groupe-Brigade mécanisé du Canada organise actuellement ses traditionnels Jeux d’hiver au coeur de la base de Valcartier. Alors que certaines disciplines comme le hockey sur glace ou le souque à la corde font encore fureur, d’autres épreuves plus méconnues viennent agrémenter couramment le programme des centaines de soldats présents. C’est le cas notamment du hockey sur luge, représenté par son capitaine emblématique, le Caporal Dominique Larocque.

«La famille militaire, ça ne s’arrête jamais. Que vous soyez en dehors du système ou non, vous faites partie de la famille. Il ne faut jamais l’oublier.» Par ces quelques mots, le Colonel Stéphane Lafaut conclue une belle journée d’échange et de fraternité. Réunis au sein de l’Arena Clément-Boulanger, plusieurs membres de l’état major du 5e GBMC ont troqué l’uniforme pour le chandail.

Durant trois périodes de douze minutes, ces officiers ont affronté onze militaires ou ex-militaires avec handicap dans une rencontre de hockey sur luge. Même principe que le hockey classique avec la difficulté supplémentaire de se déplacer assis sur une luge fixée sur deux lames de patins.

Un match amical en guise de partage

Une véritable initiation pour le Colonel Lafaut et ses coéquipiers, eux qui n’ont pratiqué le hockey sur luge que lors de deux entraînements. En face, la formation de Dominique Larocque se montrait bien plus expérimentée. Capitaine de l’équipe, le Caporal, amputé au dessus du genou gauche depuis 2007, reste la figure de proue de cette discipline à Valcartier.

Et pour cause, sa présence en équipe nationale canadienne pour les plus grandes compétitions internationales fait de lui un sportif de haut niveau. Symbole de la reconversion des blessés de guerre, le Caporal Larocque bénéficie notamment du plan «Soldier on», tentant d’améliorer la qualité de vie du personnel des Forces canadiennes gravement touché.

L’histoire retiendra peut-être que Larocque et les siens l’ont emporté à 33 secondes seulement du terme d’une rencontre plaisante et animée. Qu’importe, la famille militaire reste le grand gagnant d’une telle expérience. Valides et non-valides ont affiché, ce jeudi, de belles valeurs de partage, de courage et d’abnégation. Un véritable exemple pour l’ensemble du contingent militaire présent aux abords de la patinoire québecoise.

A lire aussi:

Jeux d’hiver 2013 du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada: un aperçu >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l'Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d'une licence en Information­-Communication, Gaëtan s'intéresse aux enjeux internationaux à travers l'analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.