La forte explosion à Kidal est un attentat-suicide selon une source militaire française

0
Des combattants du groupe islamiste Ansar Dine à Kidal (Photo: radiosawa)
Des combattants du groupe islamiste Ansar Dine à Kidal (Photo: radiosawa)

D’abord annoncée comme une détonation due à une destruction de munitions, la forte explosion entendue mardi soir à Kidal était «un attentat-suicide», commis avec un véhicule piégé, a affirmé une source militaire française à l’AFP.

Mise à jour du 26/02/2013 à 22h00: Le bilan est désormais de sept morts.

«L’attentat-suicide a été perpétré contre le check-point de la partie est de Kidal tenu par le MNLA», la rébellion touareg, a déclaré cette source militaire jointe depuis Gao.

L’attentat a également été annoncé à l’AFP par le chef du Mouvement islamique de l’Azawad (MIA) présent dans la ville avec le MNLA, ainsi que par un responsable du gouvernement, tous deux joints au téléphone depuis Bamako.

Selon Modibo Nama Traoré, porte-parole de l’armée malienne, l’engin a explosé en ville.

L’attentat a fait au moins quatre morts.

Située au pied du massif de l’Adrar des Ifoghas où sont retranchés les djihadistes, Kidal vient donc de vivre son deuxième attentat commis en cinq jours seulement.

Des militaires français y sont stationné et participent avec un contingent tchadien aux opérations visant à traquer et détruire les islamistes armés.


Le premier attentat du 21 février dernier (Vidéo: France 24)

NOTRE DOSSIER SUR LA SITUATION AU MALI >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.