Le Canada de plus en plus présent dans la lutte antidrogue en Amérique centrale

0
Des drogues jetées dans le golfe d’Aden ont été récupérées par le NCSM CHARLOTTETOWN lors de l’opération Artemis, le 5 mai 2012 (Photo: Caporal Ronnie Kinnie, Services d’imagerie de la formation, Halifax, MDN)
Des drogues récupérées par le NCSM CHARLOTTETOWN lors de l’opération Artemis, le 5 mai 2012 (Photo: Caporal Ronnie Kinnie, Services d’imagerie de la formation, Halifax, MDN)

Avec le renforcement des liens entre le Canada et l’Amérique du Sud, le gouvernement a décidé de le faire également côté militaire, dans ce qui est sans doute un tournant dans l’effort des Forces canadiennes dans la lutte antidrogue.

Il y a quelques jours, 45eNord.ca vous apprenait que les États-Unis avaient investis près de 100 millions $ en quatre ans dans plusieurs programmes de lutte contre les drogues en Amérique centrale et Amérique du Sud.

Dans une interview à CBC News, le lieutenant-général Stuart Beare, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, a indiqué que les Forces canadiennes étaient actives dans les tentatives de couper l’afflux de drogues aux États-Unis et au Canada par l’Amérique centrale.

Depuis plusieurs années, le Canada participe à une opération navale de lutte antidrogue: l’Op Caribbe (la participation canadienne à l’Op Martillo).

Fin novembre dernier, le NCSM Ottawa a saisi 1 086 kilos de cocaïne, pour un peu plus de 29 millions $, tandis que les équipages de CP-140 Aurora de la 19e Escadre Comox et de la 14e Escadre Greenwood ont contribué à saisir 4 300 kilos de cocaïne, soit près de 116 millions $.

Les soldats canadiens travaillent et s’entraînent aussi avec les troupes du Chili, du Brésil et même de la Colombie.

Le commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, le lieutenant-général Stuart Beare (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, le lieutenant-général Stuart Beare (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Toutefois, le lieutenant-général Beare a précisé que l’effort actuel du Canada se concentre sur l’Amérique centrale.

«Nous restons connecté sur le continent, en particulier avec la capacité de renforcer nos partenariats dans le bassin des Caraïbes, le maintien d’un grand effort avec la Jamaïque, y compris au Belize et au Guatemala, en les aidant à renforcer leurs propres capacités de gérer leurs forces de sécurité dans des conditions sécuritaires», déclare Stuart Beare.

En juin 2012, la Jamaïque a d’ailleurs autorisé le Canada a construire un centre de soutien opérationnel sur son territoire.

Toujours en juin, on apprenait également que le Canada allait donner 2 000 vestes tactiques aux forces du Belize.

Cela fait maintenant plusieurs années que le Canada est engagé dans la construction des capacités de la police et des militaires du Belize dans le cadre du Programme de renforcement des capacités dans lutte contre la criminalité, géré par le ministère des Affaires étrangères. Un peu plus de 2 millions $ ont été dépensés pour aider à améliorer le centre médico-légal du Belize et sa force de défense.

Avec le Guatemala, le Belize est un territoire stratégique dans la guerre contre la drogue. Les deux pays couvrent l’ensemble de l’isthme de l’Amérique centrale, de la mer des Caraïbes à l’océan Pacifique, à la frontière du Mexique.

On estime qu’environ 80% de la cocaïne sud-américaine à destination du marché de l’Amérique du Nord transite d’une façon ou d’une autre par le territoire guatémaltèque.

Le Canada a appuyé la formation des troupes guatémaltèques dans des opérations de maintien de la paix, mais il n’est pas clair de quelle autre façon l’armée est impliquée là-bas.

De leur côté, dans la guerre contre les trafiquants de drogue en Amérique centrale, les États-Unis ont investis près de 100 millions $ entre 2008 et 2011.

La plus grande partie de cet argent de la lutte antidrogue est dépensé dans des équipements tels que les véhicules – comme les avions et les bateaux de patrouille – des lunettes à vision nocturne, des gilets pare-balles, des radios et des armes, et des appareils à rayons X pour scanner les conteneurs de fret.

À lire aussi:

97 millions $ pour lutter contre le trafic de drogue en Amérique centrale >>

Le NCSM St John’s participe à la lutte antidrogue dans les Caraïbes >>

Le NCSM Ottawa participe à une importante saisie de drogue >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.