Le général Beare au NCSM Regina: » Bravo Zulu et bon voyage de retour! »

0

Alors que le NCSM Regina, qui était déployée en mer d’Arabie dans le cadre de l’opération Artemis, rentre à la maison après sept mois en mer, le site du Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC) y consacre un article qui fait le bilan de sa mission du Regina, article signé par nul autre que le lieutenant-général Stuart Beare, commandant du COIC.

Les quelques 250 membres d’équipage du NCSM Regina avait quitté leut port d’attache d’Esquimalt, en Colombie-Britannique, le 3 juillet 2012 pour participer à la contribution des Forces canadiennes aux opérations de sécurité et de lutte contre le terrorisme dans la mer d’Arabie.

Le 19 août 2012, après un long voyage vers la zone d’opération en passant par l’océan Pacifique, le NCSM Regina s’est joint à la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150), dans la mer d’Arabie.

« En travaillant en partenariat avec plusieurs pays, l’équipage a aidé à faire la promotion de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité dans quelque six millions de kilomètres carrés d’eaux internationales couvrant la mer d’Arabie, le golfe d’Oman et l’océan Indien, un secteur qui comprend certaines des plus importantes routes maritimes du monde. », écrit le lieutenant général Beare.

Le chef du Commandement des opérations interarmées félicite aussi le capitaine du Regina, Jason Boyd, d,avoir su « s’intégrer sans problème à la structure de commandement d’une force opérationnelle maritime multinationale » et utiliser toutes les ressources à sa disposition.

Le commandant du COIC souligne l’utilisation d’un une troupe d’UAV (aéronefs sans pilotes)composée de quatre artilleurs et fournisseurs de services liés aux UAV qui a travaillé avec les membres de l’aviation affectés à l’hélicoptère Sea King pour assurer une surveillance aérienne.

Dans son article, Stuart Beare souligne plus particulièrement deux évènements qui ont marqué ce déploiement.

Le 18 octobre 2012, dans le golfe d’Aden, avec l’aide de l’Intrepid, de la République de Singapour), le NCSM Regina a répondu à un boutre yéménite en détresse. Le boutre avait épuisé son carburant et l’équipage n’avait ni eau ni nourriture. Le NCSM Regina a été en mesure, dit le commandant du COIC, de fournir de la nourriture, de l’eau et suffisamment de carburant pour permettre au boutre de se rendre au port en toute sécurité.

Près de deux mois plus tard, tôt le matin du 11 janvier 2013, ajoute le lieutenant général Beare, le NCSM Regina a a perturbé un transfert soupçonné de drogues au large de la côte du Yémen. Les coupables se sont enfuis, mais ils ont abandonné la majeure partie de leur cargaison, « ce qui a garanti qu’elle ne se retrouve pas entre les mains de personnes prêtes à mener des activités illégales ».

« Ces évènements démontrent que notre présence fonctionne », conclut le commandant dans le texte qui rend hommage aux travail de l’équipage du Regina.


Le 18 octobre 2012, dans le golfe d’Aden, le NSCM Regina au secours d’un boutre en détresse (source: caporal Rick Ayer, Service d’imagerie de la formation)

À lire aussi:

L’armée de terre prend la mer à bord du NCSM Regina >>

Le NCSM Regina trouble un échange de drogues au large des côtes du Yemen >>

Le NCSM Toronto va bientôt relever le NCSM Regina en mer d’Oman >>

 

 

 

 

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.