Le numéro 2 du Pentagone inspecte les Patriot à la frontière syro-turque

0

Lors de sa première visite officielle à Ankara, le numéro deux du Pentagone, le sous secrétaire à la Défense, Ashton B. Carter, a passé la journée avec les responsables turcs de la défense, puis, il s’est rendu ensuite au sud-est de Gaziantep près de la frontière syrienne, pour inspecter une des deux batteries de missiles Patriot américains qui se trouvent à la frontière syro-turque.

Mais, avant de rencontrer les dirigeants turcs, la numéro deux de la Défense des États-Unis s’est arrêté à était l’ambassade américaine sur Atatürk Boulevard, où, vendredi 1er février, un attentat suicide contre un poste de contrôle sur le périmètre de l’ambassade, a tué Mustafa Akarsu, un garde dans la quarantaine, père de deux adolescents.

À l’ambassade, lundi 4 février, l’ambassadeur Frank Ricciardone a ordonné le drapeau américain soit mis en berne jusqu’au coucher du soleil le mercredi 6 février, et les heures de travail et le personnel à l’ambassade ont été temporairement réduits.

Les membres du personnel de l’ambassade qui travaillaient aujourd’hui pour accueillir le sous-secrétaire à la Défense, ont observé une minute de silence une minute à 13h13, heure d’Ankara, exactement 72 heures après l’explosion de la bombe. L’explosion de vendredi a soufflé les fenêtres de points de contrôle, projetant les éclats de verres et les débris, blessant plusieurs personnes et tuant Mustafa Akarsu qui tentait tenté de sauver la vie de ses collègues et amis.

Carter a rencontré l’ambassadeur, ce matin, et a visité le site de l’explosion. Il a ensuite rencontré des collègues Akarsu de la force de protection locale et les sept gardes du Corps des Marines qui protègent l’ambassade. Il a également rencontré – en personne et par téléphone et vidéoconférence numérique – environ 45 membres du personnel des missions diplomatiques d’Ankara, d’Istanbul et du consulat américain dans la ville d’Adana, ainsi que des membres du personnel de la base aérienne américaine d’Incirlik.

Dans l’après-midi Ashton Carter a rencontré avec les responsables turcs de défense.

Au ministère de la Défense nationale, lui et secrétaire turc à l’Industrie, Murad Bayar, Industries ont discuté de trois importants programmes américano-turcs d’achat pour la Défense Unis.

Plus tard, à l’occasion d’une rencontre le sous-secrétaire américain, le ministre turc de la Défense Ismet Yilmaz, a déclaré: «Cet incident malheureux [impliquant la mort de Mustafa Akarsu]a de nouveau montré que la nouvelle [ère] est une ère dans laquelle la coopération entre les pays est devenu plus importante que jamais», ajoutant: « La lutte contre le terrorisme revêt une grande importance et appelle à une coopération soutenue.»

Ce soir, après avoir quitté la Turquie, Carter se rendra à Amman, en Jordanie, où il rencontrera le personnel de l’ambassade américaine et les dirigeants gouvernementaux et de la défense. Il va également déjeuner avec les troupes pour les remercier de leur service à la nation.

À lire aussi:

Un attentat-suicide fait un mort devant l’ambassade américaine à Ankara >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.