Offensive généralisée contre les aéroports du nord de la Syrie

0
Les combats font toujours rage en Syrie (Photo: OSDH)
Les combats font toujours rage en Syrie (Photo: OSDH)

Les rebelles syriens mènent une offensive généralisée pour prendre le contrôle des aéroports du nord de la Syrie et se sont emparés ce mardi 12 février d’une importante base aérienne près de la ville de Raqa dans le nord de la Syrie.

« Des rebelles de plusieurs bataillons islamistes » ont pris le contrôle de l’aéroport militaire d’Al-Jirah, sur la route entre Raqa et Alep, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Les rebelles, qui ont perdu cinq hommes, ont pour leur part tué, blessé ou capturé une quarantaine de soldats.

«Le reste des troupes s’est retiré de l’aéroport, abandonnant plusieurs avions de combat et de grandes quantités de munitions », a déclaré le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, précisant que “les rebelles effectuent des avancées très rapides dans cette zone”.

Les combattants islamistes d’Ahrar al-Cham ont affirmé pour leur part avoir participé à la prise de l’aéroport de d’Al-Jirah, aux côtés de deux autres unités de rebelles.


Attaque contre la base aérienne d’al-Jirah (source: OSDH)

On voit sur la vidéo plusieurs caisses de munitions et des avions militaires stationnés sur le tarmac, dont deux MiG de fabrication soviétique.

Récemment, les rebelles avaient pris un petit aéroport militaire dans la province de Damas où se trouvaient quelques avions hors service, ainsi que celui de Taftanaz, dans la province d’Idleb (nord ouest) abritant des hélicoptères également hors service, mais jamais des Mig, du moins jusqu’à maintenant.

Ce serait la première fois que des avions militaires de ce type tombent entre les mains des rebelles depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011.

Ces attaques surviennent au moment où plusieurs bataillons islamistes ont annoncé le début à d’une vaste attaque contre les aéroports civil d’Alep et militaire d’al-Nairab.

Pendant ce temps, alors que les assauts contre les forces du régime se poursuivent, les partisans de Bachar al-Assad ont appelé à un grand rassemblement mardi prochain sur une des principales places de Damas sous le thème de la résistance contre le terrorisme.

Par ailleurs, à propos de l’explosion meurtrière survenue lundi 11 février à un poste-frontière entre la Turquie et la Syrie, le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’il s’agissait d’un attentat à la bombe et que la Turquie «prendra sans hésitations les mesures nécessaires lorsque cet attentat serait “entièrement élucidé. »Les Turcs soupçonnent les services secrets syriens d’être responsable de l’attentat.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.