Onze pays africains signent un accord pour ramener la paix en RDC

0
Les troupes du mouvement M23 progressent dans l'est de la République démocratique du Congo. (Photo: Al Jazeera English)
Les troupes du mouvement M23 progressent dans l’est de la République démocratique du Congo. (Photo: Al Jazeera English)

Afin de ramener a paix dans l’est de la République démocratique du Congo, 11 pays africains ont signé ce dimanche à Addis Abeba un accord qui renforcera la mission des Nations unies dans la région pour y combattre les rébellions qui sont bien installées.

Les signataires se sont toutefois montrés assez prudents, conscients qu’aucun effort de paix n’a réussi a tenir bien longtemps depuis 20 ans dans l’est de la RDC. Il faut dire qu’avec ses énormes ressources minières attisent les convoitises.

La piste qui semble être la plus crédible dans l’accord consiste en « une révision stratégique » de la mission de l’ONU sur place (MONUSCO).

Une « brigade d’intervention » dotée d’un mandat beaucoup plus robuste pour en découdre avec les différentes rebellions pourrait ainsi être ajouté à la mission de l’ONU en RDC.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a dit que « le Conseil de sécurité a déjà discuté de l’idée de déployer une brigade d’intervention, cela sera encore discuté et décidé rapidement ».

La réaction des États-Unis n’a pas tardé, car quelques heures après la signature de l’accord, Susan RIce, l’ambassadrice du pays aux Nations Unies a appelé les pays voisins de la RDC à cesser de soutenir les groupes rebelles dans le pays.

A propos de la future brigade qui devrait compter 2500 soldat, le président sud-africain Jacob Zuma a estimé qu’il s’agissait « d’un moyen réaliste de rétablir la sécurité dans l’Est de la RDC dans les plus brefs délais ».

Le président de la RDC Joseph Kabila a appelé à écrire « une page plus glorieuse que celle des deux dernières décennies, marquées par une guerre récurrente, des violations massives des droits de l’homme et le mépris de la vie humaine ».

Le président rwandais Paul Kagame a pour sa part assuré « approuver sans réserve » l’accord d’Addis Abeba.

Cela fait plusieurs mois que les pays africains discutent de la création d’une nouvelle force chargée de combattre les rébellions en RDC, et ils se sont récemment ralliés à l’idée de fusionner une telle unité avec la mission de l’ONU.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.