Opération Serval au Mali: deuxième mort français

0
Soldat français et africains au Mali (Photo: ECPAD)
Soldat français et africains au Mali (Photo: ECPAD)

Un légionnaire du 2e Régiment étranger de parachutistes a été tué au Mali lors d’un accrochage sérieux dans le nord du pays au cours duquel il y a aussi eu plusieurs morts dans le camp des terroristes, a annoncé le président français François Hollande ce mercredi 19 février.

Interrogé par des médias français en marge d’un déplacement à Athènes, le chef de l’Etat a révélé que des combats meurtriers avaient eu lieu lors d’une opération des forces spéciales, encore en cours, dans le massif montagneux des Ifoghas, dans le nord du Mali. Il a également ajouté que «nous sommes maintenant dans la dernière phase de l’opération», se référant à l’opération Serval lancée le 11 janvier.

Le président français a également rappelé sa volonté d’«aller jusqu’au bout, c’est-à-dire l’arrestation des derniers chefs ou groupes terroristes qui demeurent à l’extrême nord du Mali. C’est dans le cadre de cette opération qu’il y a eu cet accrochage qui n’est pas terminé et a, hélas, conduit un légionnaire à perdre la vie.»

« Désorganiser les groupes terroristes et démanteler les sanctuaires »

De son côté, l’armée française évoque des affrontements «de plusieurs heures» après la prise à partie de soldats français par des groupes terroristes dans le massif des Ifoghas. Les forces françaises mentionnent également le développement, dès ce lundi, de l’opération Panthère, visant notamment «à désorganiser les groupes terroristes et à démanteler les sanctuaires terroristes».

«A cette occasion, deux importants dépôts de munitions ont été détruits par des frappes aériennes dans ce secteur. Cette action des forces françaises a permis de localiser des éléments terroristes dans leur sanctuaire, de les poursuivre et de neutraliser plus d’une vingtaine d’entre eux», précise l’armée française.

Le soldat mort au combat est le sergent-chef Harold Vormezeele, membre du groupe de commandos parachutistes du 2e REP de Calvi, comme l’a annoncé le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. «Sous-officier de la section de commandos parachutistes du 2e régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi, Harold Vormezeele a été tué lors de combats menés contre des groupes terroristes à 50 kilomètres au sud de Tessalit», a précisé le ministre dans un communiqué.

Il s’agit deuxième soldat français mort au Mali depuis le début de l’intervention française le 11 février dernier. Le lieutenant Damien Boiteux du 4e régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau avait été mortellement blessé le premier jour de l’opérration militaire française au Mali.

À lire aussi:

Opération Serval au Mali: premier mort français >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.