RDC: nouveau mouvement rebelle, Goma prête à affronter le M23

3
Le ministre congolais des communications Lambert Mende (Photo: VOA - Donangmaye)
Le ministre congolais des communications Lambert Mende (Photo: VOA – Donangmaye)

Le ministre congolais de la Communication, Lambert Mende, a déclaré vendredi que la capitale du Nord-Kivu, Goma, est protégée et prête à se défendre contre une éventuelle attaque du groupe rebelle du M23.

«Le M23 n’a jamais pris Goma à lui seul. Et ce n’est pas demain qu’il réalisera cet exploit», a déclaré M. Mende lors d’une conférence de presse, appelant aussi les populations du Nord-Kivu au calme.

«Un grand quotidien de Kinshasa a ainsi annoncé: des mouvements des mutins du M23 en renforcement de positions autour de la ville de Goma», a-t-il expliqué avant d’ajouter que «l’information a été confirmée par le mécanisme conjoint de vérification sur la région des Grands-Lacs, chargé du contrôle de la frontière entre la RDC et le Rwanda».

Le porte-parole a également déclaré qu’il n’y a plus aucun obstacle au déploiement de la force neutre internationale à l’est de la RDC.

«L’autorisation pour ce déploiement sera donnée en même temps que sera signé l’accord-cadre. Le feu vert viendra de New York, mais il n’y a plus aucun obstacle à ce niveau-là».

Cet accord-cadre devrait notamment être signé entre la RDC, le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi, l’Angola, le Congo-Brazzaville, l’Afrique du Sud, la Tanzanie et l’ONU afin d’opérationnaliser la force neutre internationale constituée par la SADC et placée sous l’autorité de l’ONU.

Finalement, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le nouveau mouvement rebelle, l’UFRC, basé au Sud-Kivu n’était pas une menace pour la stabilité de la province congolaise.

«On parle d’une rébellion. En tous cas, jusqu’à ce matin, le gouverneur du Sud-Kivu (Marcellin Chishambo) et d’autres représentants de la province ne sont pas au courant. Il y a une personne qui dit qu’elle est à la tête de ce mouvement, mais il n’a pas pris un seul m² du territoire congolais», a-t-il déclaré.

L’UFRC, qui a pour principal objectif la chute du régime de Joseph Kabila, avait officialisé sa création le 3 février dernier.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion3 commentaires

  1. MANENO MUKE PASCAL

    chaque tribut un mouvement de rebellion, c’est quel desordre A jamaisvu seulement enRDC puisqu’il ya absence de l’etat, chacun veut cequ’il veut,, seul Dieu nous sauvera, que notre sauveur intervienne plus vite car nous sommes abandonnEs

  2. Bonne chose de faire la guerre contre le terroriste du m23,mais ,chers frères, la défense du pays c’est la vocation des FARDC’s.les autres forces rebelles contre le m23,le temps est venu de s’associer aux fardc’s.