Sommet de la Communauté des États sahélo-sahariens créée par Kadhafi

0
L'aéroport de N'Djamena, au Tchad (Photo: Tourisme-Afrique)
L’aéroport de N’Djamena, au Tchad (Photo: Tourisme-Afrique)

Pendant que l’opération Serval se poursuit, les dirigeants des pays sahélo-sahariens réunis samedi16 février à N’Djaména ont appelé à poursuivre les efforts visant à soutenir « le processus politique, diplomatique et militaire » pour « parvenir à une stabilité définitive au Mali », en guerre contre des groupes islamistes armés, rapporte l’AFP.

La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) est une organisation internationale regroupant 28 États africains qui avait été a créée le 4 février 1998 à Tripoli (Libye) à l’initiative de Mouammar Kadhafi, et qui était en sommeil depuis la mort du leader libyen.

Les chefs d’État et de gouvernement de la CEN-SAD, qui, pour ainsi dire, renaît de ses cendres, ont convenu à cette réunion d’apporter leur appui au processus politique, diplomatique et militaire en cours en vue de parvenir à une stabilité définitive au Mali.

Au terme de ce sommet extraordinaire de la CEN-SAD, les pays sahélo-sahariens ont aussi annoncé une contribution de 500 millions de Francs CFA (760.000 euros) à la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), la force ouest-africaine mandatée par l’ONU pour aider les Maliens à reprendre le contrôle de leur territoire.

Dix chefs d’Etat participaient à cette rencontre, parmi lesquels le Malien Dioncounda Traoré, l’Ivoirien Alassane Ouattara, le Burkinabè Blaise Compaoré et le Soudanais Omar el-Béchir.

La Cour pénale internationale, qui recherche Béchir pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide au Darfour (ouest du Soudan), a lancé samedi un appel au Tchad pour faire arrêter le président soudanais, mais, depuis le rapprochement politique amorcé en janvier 2010 entre le Tchad et le Soudan, N’Djamena a régulièrement ignore les appels de la CPI en vue de l’arrestation d’Omar el-Béchir, qui s’était notamment rendu au Tchad pour le précédent sommet de la CEN-SAD en 2010.

Les participants ont, à l’occasion de ce  sommet extraordinaire, exprimé leur grande préoccupation sur la question du terrorisme qui menace tout l’espace CEN-SAD. « Le cas malien doit nous interpeller tous et nous inciter à accélérer les mesures qui s’imposent pour l’avenir, c’est-à-dire l’activation des forces africaines en attente », a indiqué le président Idriss Déby.

Le Tchad, qui ne fait pas partie de la Misma, la mission internationale de soutien au Mali, mais combat aux côtés des forces françaises et maliennes, a promis l’envoi au Mali de 2.000 soldats.

Pendant ce temps, des soldats français, maliens et nigériens sont entrés dimanche matin dans la ville de Bourem, située entre Gao et Kidal, dans le nord du Mali, rapportait l’AFP.

Les soldats des trois armées sont arrivés par voie terrestre en provenance de Gao, située à environ 80 km au sud. Bourem se trouve sur la route de Kidal, située à quelque 150 km au nord-est, et constitue aussi un point de passage pour se rendre à Kidal depuis Tombouctou (nord-ouest).

La menace djihadiste , quant à elle, reste toujours présente dans le nord du Mali notamment à Gao, ville reprise aux islamistes le 26 janvier mais qui est devenue depuis le théâtre des premiers attentats suicides de l’histoire du Mali et de violents affrontements avec des combattants djihadistes infiltrés dans la ville.

Et, comme l’opération Serval se poursuit, 45eNord vous amène, grâce à la page officielle de l’Armée française, en mission au-dessus du Mali à bord d’un Rafale, au départ de N’djamena, au Tchad, où avait lieu ce samedi la réunion des États sahélo-sahariens.. Bon vol!


Opération Serval, le 10 février 2013 : mission d’un avion Rafale depuis la base aérienne de N’Djamena, au Tchad – à N’djamena.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.