Tunisie: les islamistes de la frange radicale d’Ennahda s’accrochent au pouvoir

0

Le chef du parti islamiste Ennahda a promis samedi 16 février devant une quinzaine de milliers de partisans rassemblés dans la capitale de ne pas céder le pouvoir.

«Ennahda se porte bien (…) et ne cédera jamais le pouvoir tant qu’il bénéficie de la confiance du peuple et de la légitimité des urnes», a clamé à la fin d’une manifestation de ses partisans sur l’avenue Habib Bourguiba, dans le centre de Tunis, le chef du parti islamiste.


Rached Ghannouchi s’adresse à ses partisans le 16 février à Tunis (Vidéo: Faysal Baraket)

Lire l’article dans Le Nouvel Observateur >>

À lire aussi:

Tunisie: l’idée d’un gouvernement apolitique gagne du terrain >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.