Un chirurgien militaire devient corédacteur en chef du Journal canadien de chirurgie

0
Le major Vivian McAlister, aidé par la lieutenant Linda de Jager, infirmière en chirurgie de l’armée royale néerlandaise, suture le flanc lacéré d’un policier de la police nationale afghane à l’UMM de rôle 3,à Kandahar, en Afghanistan (Photo: caporal Kevin Paul, Caméra de combat des Forces canadiennes )
Le major Vivian McAlister, aidé par la lieutenant Linda de Jager, infirmière en chirurgie de l’armée royale néerlandaise, suture le flanc lacéré d’un policier de la police nationale afghane à l’UMM de rôle 3,à Kandahar, en Afghanistan (Photo: caporal Kevin Paul, Caméra de combat des Forces canadiennes )

Le major Vivian McAlister, un chirurgien des Forces armées canadiennes (FAC), devient corédacteur en chef du prestigieux Journal canadien de chirurgie, de l’Association médicale canadienne.

En plus d’accomplir ses tâches militaires, le major McAlister enseigne la chirurgie à la Western University de London, en Ontario. Il est également membre du Conseil du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Le major McAlister a été déployé deux fois en Afghanistan, à Kandahar, une fois en tant que civil, puis, après s,être enrôlé dans les Forces canadiennes, une deuxième fois en tant que militaire. C’est avec les Forces canadiennes que Vivian McAlister a pu appliquer ses comptences en chirugie traumatologique puisque, auparavant, dans le civil, il était chirurgien généraliste spécialisé dans le foie et les greffes.

Parlant de son intégration aux Forces canadiennes, le Dr McAlister déclarait, en 2009: « Je l’aurais fait plus tôt, mais j’ignorais que c’était possible. Je l’ai découvert grâceà mon déploiement en tant que civil.»

« La nomination du major McAlister au poste de corédacteur en chef du Journal canadien de chirurgie illustre bien la très haute compétence des professionnels de la santé des Forces armées canadiennes », a déclaré le ministre de la Défense nationale, Peter macCay, ajoutant « La santé des membres des Forces armées canadiennes est une priorité absolue pour le gouvernement. Les médecins militaires comme le major McAlister comptent parmi les médecins de renom, tant au pays qu’à l’étranger. Je tiens à le féliciter au nom du gouvernement du Canada ».

Le Journal canadien de chirurgie, une publication de l’Association médicale canadienne, a pour mission de contribuer à la formation permanente et efficace de spécialistes canadiens en chirurgie en utilisant des techniques novatrices, lorsque c’est faisable, et à fournir aux chirurgiens un mécanisme efficace de diffusion d’observations dans les domaines de la recherche scientifique fondamentale et clinique.

« À titre de professeur de chirurgie ayant participé à six missions de combat, de mentorat et d’aide humanitaire en Afghanistan et à Haïti, le major McAlister apporte au Journal canadien de chirurgie une réputation internationale éclatante et une très vaste expérience », a déclaré pour sa part le brigadier‑général Jean Robert Bernier, médecin-chef. « Sa contribution à la mission éducative du journal, son travail à la Western University et son service au Conseil du Collège royal sont autant d’éléments qui attestent de la collaboration étroite et du soutien réciproque entre les collectivités médicales civiles et militaires. Cette étroite relation existait avant même la Confédération et profite à tous les Canadiens. »

Le major McAlister occupera ce poste à titre de bénévole pendant un mandat renouvelable de cinq ans. « J’ai hâte d’occuper mes fonctions de corédacteur en chef de ce journal apprécié », a dit le major McAlister. « Je considère cette occasion comme un nouveau défi dans ma carrière de médecin militaire au sein des Forces armées canadiennes. Mon expérience militaire me permettra certainement d’être efficace à titre de corédacteur en chef ».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.