« Wolf Pack Endeavour »: 600 réservistes du 33 GBC à Fort-Knox (PHOTOS)

0

Environ 600 réservistes du 33 GBC participent à l’exercice Wolf Pack Endeavour qui se déroule à Fort Knox, au Kentucky, du 16 au 28 février 2012.

Dans le cadre de cet exercice, les soldats du 33e Groupe-bataillon territorial (GBT) mènent des opérations de combat dans le village d’Anaconda (une installation d’entraînement à Fort Knox).

L’exercice Wolf Pack Endeavour, dirigé par le 33e Groupe-brigade du Canada (33 GBC), constitue une activité d’instruction annuelle à grande échelle visant à maintenir et à améliorer les compétences des soldats.

Cette année, les scénarios d’instruction offrent aux soldats l’occasion de perfectionner leurs compétences. Les activités comprennent des parcours à obstacle, un cours de conduite avancé, des opérations en milieu urbain et des tirs réels d’artillerie. Le dernier exercice d’entraînement porte sur le GBT du 33 GBC afin d’augmenter la capacité de celui-ci de mobiliser ses soldats, de mener des opérations nationales et de préparer son personnel en vue de déploiements à l’échelle internationale.

Le 33 GBC est une formation militaire constituée de 15 unités de la Réserve de l’Armée de terre et répartie dans l’ensemble de la province de l’Ontario. Son quartier-général est actuellement logé dans la ville d’Ottawa, sur la promenade Alta Vista. Le 33 GBC appartient au Secteur du Centre de la Force terrestre (SCFT) dont le quartier-général est à Toronto.

Le groupe-brigade comprend environ 2 000 militaires répartis dans 20 communautés.Le 33e Groupe-brigade du Canada est dirigé par le Colonel Howard G. Coombs, et le rôle de sergent-major de brigade est assumé par l’Adjudant-chef Mitchell Hepburn.

« Alors que l’armée se transforme et l’accent se déplace loin du théâtre afghan, il est essentiel que les soldats demeurer à jour dans leur métier afin de répondre internationale du Canada et les objectifs de défense nationale. », peut-on d’ailleurs lire sur le site de 33e GBC.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.