Al-Qaïda revendique le meurtre de 48 soldats syriens en Irak

0
Un membre de l'«Armée des Irakiens libres», montre sa paume où est inscrit «Syrie libre» (Photo: Archives/Almanar)
Un membre de l’«Armée des Irakiens libres», montre sa paume où est inscrit «Syrie libre» (Photo: Archives/Almanar)

L’État islamique en Irak (ISI), la branche d’Al-Qaïda en Irak, revendique ce lundi l’embuscade du 4 mars dernier qui a coûté la vie à 48 soldats syriens et neuf gardes irakiens.

«Dans le désert de la province d’Anbar, des équipes armées ont réussi à décimer un convoi de l’armée safavide et ses véhicules qui transportaient des soldats syriens et des chabihas (miliciens pro-régime), indique la branche du réseau extrémiste dans ce texte. Par safavide, le groupe islamiste fait référence  la dynastie chiite qui régna sur l’Iran du 16e au 18e siècle.

Le 4 mars dernier, des soldats syriens s’étaient réfugiés de l’autre côté de la frontière pour fuir les violents combats les opposant aux rebelles, durant le week-end. Transférés par les autorités irakiennes de la province de Ninive, frontalière de la Syrie, vers Bagdad, ces soldats retournaient vers la frontière dans la province de Anbar, dans l’ouest du pays, après avoir été soignés. Ils devaient être remis aux autorités syriennes lorsque l’attaque a eu lieu, comme l’a expliqué le colonel Mohammed Khalaf al-Dulaimi, membre des forces de protection de la frontière.

Le ministère irakien de la Défense avait auparavant imputé l’attaque, qui avait également tué neuf militaires irakiens, à des groupes d’insurgés syriens armés infiltrés dans le pays.

Selon des médias occidentaux, l’organisation État islamique en Irak a été fondée par le terroriste Abou Moussab Al-Zarkaou. Proche d’Oussama ben Laden, il a cependant été éliminé en juin 2006 lors d’une opération spéciale de la coalition internationale en Irak.

À lire aussi:

Le conflit syrien aux portes de l’Irak >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.