Centrafrique: les rebelles de la Séléka annoncent être entrés dans Bangui

1
Les rebelles centrafricains de la Séléka ont annoncé samedi leur entrée dans Bangui (Photo: Archives/Réseau des journalistes centrafricains des droits de l'homme)
Les rebelles centrafricains de la Séléka ont annoncé samedi leur entrée dans Bangui (Photo: Archives/Réseau des journalistes centrafricains des droits de l’homme)

Les rebelles centrafricains de la Séléka annoncent être rentrer dans la capitale de la République centrafricaine, Bangui, demandent aux forces armées de ne pas combattre et au président François Bozizé de quitter le pouvoir qu’il avait conquis par la force il y a 10 ans.

Selon plusieurs sources concordantes, les rebelles sont entrés dans les faubourgs nord de Bangui où de violents combats les opposent aux forces gouvernementales.

Souhaitant rester anonyme car il n’a pas le droit d’en parler, un membre de la force africaine de maintien de la paix a fait état, à l’AFP, de combats entre les rebelles et l’armée à Bangui. Il a indiqué qu’un hélicoptère de combat a été abattu.

De son côté, le général gabonais Jean Félix Akaga, commandant de la Force multinationale d’Afrique centrale, a affirmé qu’il y avait «des détonations aux portes de Bangui».

Des coups de feu auraient ainsi été tirés autour du point kilométrique 12, où se trouve un barrage routier des forces centrafricaines.

Sur les réseaux sociaux, des habitants de la capitale affirment que l’armée régulière conservait, samedi soir, le contrôle du centre ville où se trouve le palais présidentiel.

Des troupes françaises à Bangui

La France aurait envoyé des troupes en Centrafrique pour sécuriser l’aéroport de Bangui face à l’avancée des rebelles du Séléka.

Citée par l’agence Reuters, une source de la diplomatie française a déclaré qu’«une compagnie a été envoyée pour renforcer et sécuriser l’aéroport de Bangui. L’aéroport est désormais sécurisé». Près de 250 soldats français se trouvaient dans la capitale centrafricaine avant l’arrivée du nouveau contingent militaire.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire

  1. Gilbert Grandcler

    intéressants de constater que sur la photo, beaucoup de ces combattants soient couvert avec une "chéche", ce n'est pas vraiment la tenue des centrafricains.