C’est parti pour les 2èmes Jeux mondiaux militaires d’hiver!

0
Les 2èmes Jeux mondiaux militaires d'hiver d'Annecy 2013 sont désormais ouverts ! (Photo: France 3 Alpes/Dailymotion)
Les 2èmes Jeux mondiaux militaires d’hiver d’Annecy 2013 sont désormais ouverts ! (Photo: France 3 Alpes/Dailymotion)

Le coup d’envoi des 2èmes Jeux Mondiaux militaires d’hiver vient d’être donné du côté d’Annecy, en France. À l’issue de la cérémonie d’ouverture, le millier de participants issu de quarante nations différentes s’adonneront à quatre jours d’intense compétition placés sous le signe de la convivialité et de l’«Amitié par le sport».

Pas moins de 19 000 personnes étaient présentes, ce lundi soir, autour du célèbre lac d’Annecy. Du 25 au 29 mars 2013, la ville française sera donc le théâtre de ce deuxième rendez-vous planétaire pour les sportifs militaires.

Emmenée par les français Sandrine Bailly (biathlon) et Jean-Baptiste Grange (ski alpin), la traditionnelle flamme a embrasé le ciel haut-savoyard avant de voir un spectacle pyrotechnique lancer définitivement ces Jeux mondiaux militaires d’hiver.

Organisés sous l’égide du Conseil international du sport militaire (CISM), ces 2èmes Jeux mondiaux militaires d’hiver réunissent la bagatelle de quarante nations pour cette semaine de compétition. Sur le modèle des célèbres Jeux olympiques d’hiver, huit disciplines seront donc au programme lors de cet évènement international, tenant pour slogan évocateur l’«Amitié par le sport».

Le ski alpin sera à l’honneur dès mardi avec les premières manches de slalom géant. S’en suivra, dans l’après-midi, les premiers pas sur la neige haut-savoyarde pour les fondeurs internationaux. Deux autres disciplines nordiques seront également au programme de ces Jeux. Le biathlon, tout d’abord, alliant tir à la carabine et ski de fond, et la patrouille, ensuite, discipline réservée à ces Jeux militaires où les membres de chaque nation partent conjointement pour effectuer un parcours similaire au biathlon.

Dès mercredi, la patinoire d’Annecy vibrera au rythme du short-track, une épreuve de patinage de vitesse toujours aussi impressionnante. De son côté, le gymnase accueillera les différentes épreuves d’escalade.

En ouverture de ces Jeux mondiaux militaires d’hiver, l’orientation à ski prendra part dès mardi matin dans le massif du Semnoz, sur les hauteurs d’Annecy. Quant aux épreuves de ski alpinisme, elles se dérouleront dans le merveilleux cadre du massif du Mont-Blanc, aux abords de la station de Chamonix.

«Une armée de champions» !

Si le cadre proposé pour cette deuxième édition des Jeux mondiaux militaires d’hiver reste grandiose, le plateau sera tout aussi relevé. Trois ans après la première édition, organisée du côté d’Aoste, en Italie, de nombreux sportifs de haut niveau seront présents en Haute-Savoie pour représenter les couleurs de leur nation.

Parmi les «stars» militaires présentes, le biathlète Martin Fourcade sera le fer de lance de la délégation française. Quintuple champion du monde et deux fois vainqueurs de la coupe du Monde, le sergent Fourcade voit dans ces Jeux «un bon moyen de rendre à l’armée de terre tout ce qu’elle nous donne», comme il l’a confié pour Sport24.

Avec plus de cent sportifs professionnels actuellement sous contrat avec le ministère de la Défense, la France s’avère être l’une des nations phares de ces Jeux mondiaux d’hiver militaire. Mais Martin Fourcade ne sera pas le seul à aller chercher une nouvelle moisson de médailles puisqu’il sera également accompagné de plusieurs figures du sport français et international.

La biathlète Sandrine Bailly et le skieur Jean-Baptiste Grange ont été les derniers porteurs de la flamme des 2èmes Jeux mondiaux militaires d'hiver (Photo: Sophie Dion/Twitter)
La biathlète Sandrine Bailly et le skieur Jean-Baptiste Grange ont été les derniers porteurs de la flamme des 2èmes Jeux mondiaux militaires d’hiver (Photo: Sophie Dion/Twitter)

Lars Berger (Biathlon, Norvège), Peter Fill (Ski alpin, Italie), Tessa Worley (Ski alpin, France), Dario Cologna (Ski de fond, Suisse) ou encore Adrien Théaux (Ski alpin, France), pour ne citer qu’eux, font ainsi partie des favoris au sein de leurs disciplines respectives.

S’ils restent dans l’ombre des Jeux olympiques d’hiver classiques, ces Jeux mondiaux militaires d’hiver allient compétition et convivialité pour offrir une semaine de plaisir et d’effort aux quelques milliers de spectateurs attendus autour des différents sites.

Vice-président du Comité d’organisation d’Annecy 2013, le célèbre fondeur français Vincent Vittoz considère cet évènement comme «un juste retour pour cette implication qu’ont l’armée et le ministère de la Défense pour le sport de haut niveau», comme il l’a confié à Sport24.

Le ministère français de la Défense qui était représenté, ce lundi, lors de la cérémonie d’ouverture puisque Jean-Yves Le Drian faisait partie de la délégation, en compagnie de la ministre française chargée des Sports, Valérie Fourneyron.

Si le Canada manque à l’appel malgré une participation lors de la première édition, plusieurs nations comme l’Afghanistan, le Liban, le Pakistan ou encore la Corée du Sud prennent part à ces 2èmes Jeux mondiaux militaires d’hiver. Avec un certain esprit olympique qui règnera sur la cité haut-savoyarde tout au long de la compétition.

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

Les commentaires sont fermés.