De plus en plus de bombes à sous-munitions utilisées en Syrie selon Human Rights Watch

0
Une bombe à sous-munitions du genre qu'utiliserait le régime de Bashar-al-Assad (Photo: HMR)
Une bombe à sous-munitions du genre qu’utiliserait le régime de Bachar-al-Assad (Photo: Archives/HMR)

Le régime syrien de Bachar al-Assad a de plus en plus recours aux bombes à sous-munitions, interdites dans de nombreux pays, a déclaré l’organisation humanitaire Human Rights Watch.

S’appuyant sur des enquêtes de terrain et des analyses portant sur environ 450 vidéos tournées par des amateurs, l’organisation soutient ainsi que l’armée a largué au moins 156 bombes à sous-munitions à 119 différents endroits au cours des six derniers mois, ce qui aurait fait bondir le nombre victimes chez les civils.

«La Syrie a de plus en plus recours à des bombes à sous-munitions, arme prohibée, et les civils en paient le prix dans leur chair et dans leur vie», a dit Steve Goose, directeur de la division armement de cette organisation des droits de l’Homme basée à New York.

Selon le rapport de Human Rights Watch, au cours des 15 derniers jours, deux frappes survenues ont tué 11 civils, dont deux femmes et cinq enfants.

Les bombes à sous-munitions explosent en vol et répandent des engins explosifs de plus petite taille. Certains d’entre eux n’explosent pas dans l’immédiat, ce qui pose un risque important pour les civils.

Rappelons que la Syrie n’a pas ratifié la Convention sur les armes à sous-munitions qui interdit totalement l’emploi, la production, le stockage et le transfert de cette catégorie d’armes et prévoit leur enlèvement et leur destruction.

Entrant dans sa troisième année, le conflit syrien a fait plus de 70 000 victimes et quatre des 22 millions d’habitants sont partis en exil, dans les pays voisins pour la plupart, selon des estimations des Nations unies.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.