En visite au Canada, le premier ministre français remercie le pays pour son aide au Mali

0
Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault en compagnie du Premier ministre canadien Stephen Harper (Photo: Cabinet du Premier ministre)
Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault en compagnie du Premier ministre canadien Stephen Harper (Photo: Cabinet du Premier ministre)

Arrivé mercredi après-midi à Ottawa, le premier ministre français Jean-Marc Ayrault entame une visite de quatre jours au Canada, visite qui sera le point de montrer où en sont les relations entre le Canada et la France.

Avec le premier ministre canadien Stephen Harper, M. Ayrault a passé en revue la garde canadienne et une série de coups de canon ont signalé sa présence sur la colline du Parlement.

Le premier ministre de la France a ensuite signé avec son épouse un registre dans le Hall d’honneur du Parlement.

Un peu plus tard, Jean-Marc Ayrault a remercié Ottawa d’avoir envoyé un avion de transport militaire pour contribuer à l’opération française au Mali.

«C’est l’occasion pour moi de vous exprimer ma gratitude pour la solidarité que votre pays a pu manifester à l’égard de l’intervention de la France au Mali», a-t-il déclaré.

Plus tard en soirée, lors du souper officiel, ces mêmes remerciements ont déclenché des applaudissements chez les gens d’affaires français.

Fin janvier, alors que la France venait d’intervenir au Mali pour chasser les islamistes du nord du pays, le Canada avait accepté – après bien des hésitations – de fournir un avion-cargo CC-177 afin d’apporter un soutien logistique pour assister les forces militaires.

Cette aide faisait suite à une demande d’assistance du gouvernement français au niveau du transport d’équipement lourd par voie aérienne vers la capitale malienne, Bamako.

Le gouvernement Harper a renouvelé la mission pour une durée d’un mois à la mi-février.

Environ 40 membres de l’Aviation royale canadienne composent le contingent qui assure le processus de chargement, l’entretien et qui effectue les vols.

Chaque livraison aérienne nécessite environ 16 à 20 heures de travail ce qui inclut le chargement, le parcours de 4 000 km entre la France et le Mali, le déchargement et ainsi que le vol de retour. Les militaires canadiens conservent ce rythme soutenu pour assurer le transport de l’équipement et des troupes le plus rapidement possible en maximisant le temps en vol.

À lire aussi:

Le Canada prolonge d’un mois sa mission au Mali >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.