Guerrier Nordique 13: 350 militaires débarquent sur la Côte-Nord (PHOTOS/VIDÉO)

1

Jusqu’au 9 mars, ce sont près de 350 militaires provenant de différentes régions du Québec qui sont présents majoritairement à Schefferville, mais aussi à Sept-Îles, pour participer à l’exercice Guerrier Nordique 13. 45eNord.ca s’est rendu sur place. 

L’exercice a surtout pour but de préparer les troupes à toute intervention éventuelle dans le Nord du Québec. Commencé vers la mi-février, les soldats doivent démontrer qu’ils sont capables d’appuyer les autorités civiles en cas de crise, qu’il s’agisse d’une catastrophe ou d’une incursion en sol canadien.

La Défense précise que la ville de Schefferville a été choisie pour son climat subarctique, mais aussi pour rehausser la présence militaire sur la Côte-Nord et pour établir de nouvelles relations avec les autorités et les communautés locales.

Du jamais vu

Devant près d’une centaine de curieux au cours d’une journée portes-ouvertes à la population de Schefferville, un avion Hercules de 75 tonnes (160 000 livres) a atterri sur une piste de glace construite sur le lac Squaw à proximité de Schefferville.

Cet exploit constitue une première en 30 ans dans l’histoire des Forces canadiennes. Une première tentative avortée avait eu lieu l’an dernier dans la région de Chibougameau.

C’est le 5e Régiment du génie de combat (5 RGC), de la base de Valcartier, qui s’est attelé à la dure tâche de créer cette piste de glace longue de 1,8 km et large de 80 mètres.

Le capitaine Guy Dufour du 5 RGC explique qu’il a fallu plusieurs semaines d’arrosage par 30 à 40 ingénieurs pour arriver a créer la piste. «Après avoir déblayé la neige, on a arrosé jour et nuit pour arriver présentement à une épaisseur moyenne de 54 pouces».

Avion, train et plongée

Plusieurs scénarios ont été mis en place par les Forces canadiennes.

Le premier consiste en une simulation d’écrasement d’avion à proximité du Lac Deschabert, situé à environ 30 km au nord de Schefferville. La simulation entraîne les militaires à se déployer dans un environnement sub-arctique, évacuer du personnel blessé et traiter les blessures causées par le froid.

Le deuxième est un déraillement fictif de train non loin du barrage hydroélectrique Menihek, à Terre-Neuve-et-Labrador, à environ 50 km au sud de Schefferville.

Enfin, les plongeurs de la Réserve navale et du 5 RGC plongeront du 4 au 8 mars au quai des croisières et au Lac Rapide.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire