John Baird discutera du renouvellement de l’aide à la Palestine lors de sa tournée au Moyen-Orient

0
Le ministre des Affaires étrangères John Baird, l'an dernier, lors d'une visite du camp de réfugiés de Zaatari en compagnie du ministre des Affaires étrangères de la Jordanie Nasser Joudeh (Photo: ministère des Affaires étrangères du Canada)
Le ministre des Affaires étrangères John Baird, l’an dernier, lors d’une visite du camp de réfugiés de Zaatari en compagnie du ministre des Affaires étrangères de la Jordanie Nasser Joudeh (Photo: Archives/MAECI)

Le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a annoncé le 28 mars une tournée en Jordanie, aux Émirats arabes unis, au Qatar, à Bahreïn, à Chypre, en Israël et en Cisjordanie, du 29 mars au 10 avril 2013, au cours de laquelle il rencontrera les dirigeants israéliens et palestiniens et discutera du renouvellement de l’aide canadienne à la Palestine.

«Dans nos politiques étrangères fondées sur des principes, nous reconnaissons que la prospérité et la sécurité sont intrinsèquement liées, a affirmé le ministre Baird. Ce lien sera au premier plan des discussions menées avec nos amis et nos alliés qui sont tous les jours confrontés à l’incertitude engendrée par la crise en Syrie et l’attitude belliqueuse de l’Iran.», dit le ministre dans son communiqué.

Le renouvellement de l’aide à la Palestine: pas encore assuré

Toutefois, John Baird, ne fait aucune promesse quant au renouvellement de l’aide de 300 millions $ versée par le Canada à la Palestine. Ottawa s’était engagé à fournir cette somme sur une période de cinq ans, et cette période se termine dimanche 31 mars.

Le ministre canadien des Affaires étrangères a déclaré vouloir rencontrer d’abord des représentants de l’Autorité palestinienne avant de prendre une décision sur le renouvellement de cette aide.

L’aide canadienne sert au renforcement du système judiciaire palestinien, au développement du secteur économique privé dans les Territoires eaux programmes de santé et d’éducation.

Le Canada avait décidé de reconsidérer son aide apportée après que la Palestine eut obtenu le statut d’observateur non-membre de l’ONU, lors de l’Assemblée générale des Nations unies en novembre dernier. 

Le Canada, les États-Unis et sept autres pays, sur les 194 États membres de l’Assemblée générale de l’ONU avaient alors voté contre la motion, invitant plutôt les Palestiniens à régler leurs différends avec Israël à la table des négociations.

Le ministre Baird rencontrera à Ramallah, en Cisjordanie, des personnalités influentes de l’Autorité palestinienne.

En Israël, il rencontrera le premier ministre, Benjamin Netanyahu, et des représentants de plusieurs partis politiques.

Aux deux endroits, il entend recommander que soient reprises rapidement des négociations, sans conditions préalables, en vue d’une paix durable tout comme d’une prospérité et d’une sécurité accrues.

Encourager la prospérité

John Baird visitera aussi dans sa tournée, la Jordanie où, entre autres, il procédera à l’ouverture du nouvel édifice de l’ambassade du Canada à Amman, les Émirats arabes unis pour «renforcer les relations avec cet important partenaire du golfe Persique, là où vivent et travaillent plus de 40 000 Canadiens», ainsi que le Qatar, le Barhein, et Chypre.

«Dans chacun de ces endroits le ministre Baird continuera d’insister sur l’importance de stimuler la création d’emploi, la croissance et la prospérité économique, ce qui représente l’une des quatre priorités du gouvernement récemment énoncées par le premier ministre Stephen Harper.»

Et, finalement, à Abou-Dabi, il visitera un… Tim Hortons [il y en a au moins trois à Abou Dabi, sur la 10e rue, la 25e rue et sur la route de l’aéroport, ndlr].

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.