La Corée du Nord abroge les accords de non agression avec la Corée du Sud

0
La Corée du Nord rompt ses relations avec son voisin du sud et menace le monde une fois de plus (Photo: KCNA)
La Corée du Nord rompt ses relations avec son voisin du sud et menace le monde une fois de plus (Photo: KCNA)

Dans une déclaration sans précédent, la Corée du Nord a annoncé ce vendredi qu’elle abrogeait les accords de non agression avec la Corée du Sud et qu’elle coupait le téléphone rouge mis en place entre les deux pays.

Cette mesure intervient quelques heures après que de nouvelles sanctions aient été décrétées par le Conseil de sécurité des Nations Unies contre Pyongyang suite à l’essai nucléaire du 12 février dernier.

La Corée du Nord «abroge tous les accords de non agression entre le Nord et le Sud», a indiqué le Comité pour la réunification pacifique de la Corée, dans un communiqué diffusé par l’agence officielle KCNA.

«Les exercices militaires conjoints Key Resolve et Foal Eagle organisées par les belliqueux sud-coréens avec les États-Unis, tant sur les terres, dans les airs et dans les eaux de Corée du Sud, sont autant d’actes d’agression contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et l’expression vivante de la violation délibérée de tous les accords de non-agression conclus entre le Nord et le Sud», indique le communiqué.

La télévision nord-coréenne s'est rapidement fait l'écho de la déclaration du gouvernement nord-coréen (Photo: KCTV)
La télévision nord-coréenne s’est rapidement fait l’écho de la déclaration du gouvernement nord-coréen (Photo: KCTV)

Accusant le Sud et les États-Unis de l’escalade des tensions avec le Nord et de vouloir déclencher une guerre contre le pays, le régime de Kim Jong-Un indique que «les froides relations entre le Nord et le Sud […] ne sont plus réparables et une situation extrêmement dangereuse prévaut sur la péninsule coréenne où une guerre nucléaire pourrait éclater à tout instant».

«La RPDC déclare officiellement qu’à partir du moment où l’accord d’armistice coréen deviendra totalement invalide le 11 mars, tous les accords (de non-agression) seront complètement annulés», en référence au pacte qui a mis fin à la guerre de Corée de 1950-53.

Rappelons que les deux pays sont techniquement toujours en état de guerre, car aucun accord de paix n’a été signé.

Pyongyang a aussi brandi le spectre d’une «guerre thermonucléaire» et averti les États-Unis qu’ils s’exposaient à une «frappe nucléaire préventive». Plusieurs experts estiment toutefois que cela serait du suicide pour le régime nord-coréen qui n’aurait pas les moyens de répondre face à l’arsenal américain.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.