La Légion royale canadienne satisfaite du dernier budget fédéral, mais…

2
Sépultures d'anciens combattants au Cimetière Côte des Neiges à Montréal (Photo: Fonds du Souvenir)
Sépultures d’anciens combattants au Cimetière Côte des Neiges à Montréal (Photo: Archives/Fonds du Souvenir)

Gordon Moore, président national de la Légion royale canadienne se dit satisfait de voir que le gouvernement a bonifié les prestations de funérailles et d’inhumation pour les vétérans.

«Le gouvernement a dit dans son budget qu’il comptait travailler avec la Légion pour faire en sorte que les vétérans puissant continuer de recevoir le soutien dont ils ont besoin pour recevoir des services funéraires en toute dignité. La Légion est tout disposée à continuer de travailler avec eux», a ajouté M. Moore.

En revanche, la Légion royale canadienne dit avoir constaté que deux autres enjeux restent encore à régler: l’élargissement de l’admissibilité aux prestations de funérailles et d’inhumation aux vétérans à faible revenu de l’après-guerre de Corée, et l’augmentation du montant de l’exemption de droits de succession des survivants à un niveau qui soit «plus réaliste».

«La Légion demeure ferme dans sa position face à cette question, qui est de faire en sorte que tous les vétérans reçoivent tous les avantages qu’ils méritent.»
Légion royale canadienne

Pour l’organisation qui vient en aide aux vétérans, l’annonce du gouvernement ne répond pas à l’admissibilité au programme ou à son élargissement aux vétérans à faible revenu des Forces canadiennes. «La Légion royale canadienne entent pousser le gouvernement à mettre en place des améliorations indispensables au programme de prestations de funérailles et d’inhumation pour les vétérans et leurs familles, a dit M. Moore. La campagne épistolaire de la Légion identifiait ce qui devait être fait et combien il serait facile pour le gouvernement de changer les choses», a ajouté le président.

«Nous continuerons de parler au nom de tous les vétérans sur cet enjeu», a ajouté M Moore.

Chaque année, le nombre de vétérans qui ont servi durant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre de Corée est en baisse. Bien que la Légion cherche à élargir l’admission au programme de prestations de funérailles et d’inhumation, l’introduction de tels changements, d’un point de vue financier, ne serait pas un fardeau important permanent pour le gouvernement. Déjà les vétérans de la période de l’après-guerre de Corée reçoivent d’autres avantages qui les aident dans leurs dépenses de funérailles et d’inhumation. Sur une période à plus long terme, un élargissement de l’admissibilité aux vétérans à faible revenu de l’après-guerre de Corée n’engendrerait pas la même demande annuelle que celle générée par les vétérans traditionnels du temps de guerre. «La Légion demeure ferme dans sa position face à cette question, qui est de faire en sorte que tous les vétérans reçoivent tous les avantages qu’ils méritent.»

Pour la Légion royale canadienne, le débat sur cette question n’est pas terminé. L’organisme dit attendre avec beaucoup d’intérêt les discussions et les consultations qui se tiendront avec le gouvernement quant aux améliorations tant attendues et indispensables de ce programme, et ce, au nom de tous les vétérans et de leurs familles.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires