La mission de formation canadienne en Afghanistan coûtera un demi-milliard $

0
Le Colonel Mike Minor (à droite), commandant du groupe consultatif du Centre d’instruction militaire de Kaboul, et le Colonel Greg Smith (au centre), commandant adjoint de la contribution canadienne à la mission d’instruction en Afghanistan, au Centre d’instruction militaire de Kaboul en mars 2012 (Photo: caporal-maître, France Morin, Forces canadiennes)
Le Colonel Mike Minor (à droite), commandant du groupe consultatif du Centre d’instruction militaire de Kaboul, et le Colonel Greg Smith (au centre), commandant adjoint de la contribution canadienne à la mission d’instruction en Afghanistan, au Centre d’instruction militaire de Kaboul en mars 2012 (Photo: caporal-maître, France Morin, Forces canadiennes)

La contribution canadienne à la mission de formation de l’OTAN en Afghanistan pour former l’armée naissante de ce pays et les forces de police devrait coûter aux contribuables environ un demi-milliard de dollars, sans compter le coût de l’équipement en cours de rapatriement, rapportait la Presse Canadienne.

L’estimation a été déposé au comité de la Défense de la Chambre des communes qui étudiait le 6 mars une demande de budget supplémentaire de la Défense nationale (Budget supplémentaire des dépenses (C) 2012-2013)

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, estime que le budget opérationnel total pour le contingent de 950 soldats,sur plus de quatre ans, devrait atteindre 522 millions de dollars au moment où la mission prendra, fin l’année prochaine.

Le chiffre, comme toutes les estimations de la défense, ne représente pas le coût total mais plutôt le coût différentiel, soit le montant d’argent que le ministère consacre au-delà de ce qui serait de toutes façons dépensés, que la mission ait lieu ou non, pour le miantien des troupes.

La mission de formation, basée à Kaboul, a été créé à la mi-2011 quand ont cessé les opérations de combat dans la province de Kandahar.

Il est prévu qu’elle se termine en mars 2014 et que qu’il n’y ait plus ni soldat ni matériel militaire canadien en territoire afghan au plus tard en août 2014.
L’opération Attention est la participation du Canada à la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan (MFO-A) qui fournie le soutien en formation et en développement professionnel aux forces de sécurité nationale de l’Afghanistan : l’Armée nationale afghane (ANA), la Force aérienne afghane (FAA) et la Police nationale afghane (PNA).

Attention a pour mandat de consolider, normaliser et renforcer la formation et le développement professionnel que les forces de sécurité nationale afghanes ont reçu de l’ISAF, la force internationale d’assistance de l’OTAN, depuis 2006.

La mission des forces canadiennes dans le cadre de l’opération Attention est de « soutenir le gouvernement de la République islamique d’Afghanistan alors qu’elle produit et soutien les forces de sécurité nationale afghanes, développe des leaders et établie une capacité durable pour permettre une sécurité imputable dirigée par les Afghans. »
Au cours des prochaines années, les dépenses de la Défense pour les opérations à l’étranger devraient toutefois décroître de manière importante.

Selon un rapport interne du ministère de la Défense, les dépenses pourraient atteindre 5 millions $ pour l’année budgétaire 2014-2015 au lieu du demi-milliard actuel.

Le rapport indique en effet qu’il n’y aura plus aucune dépense pour les opérations canadiennes en Afghanistan, étant donné que l’Opération Attention, la mission d’entraînement des forces de sécurité afghanes, doit prendre fin en mars 2014.

Ces données figurent dans un rapport financier daté du 1er juin 2012 produit par le sous-ministre adjoint du ministère des Finances. Le ministre des Finances Jim Flaherty espère donc être sur la bonne voie pour renouer avec l’équilibre budgétaire d’ici 2015.


Opération Attention: formation d’un soldat de l’ANA (Vidéo: Nicolas Laffont, 45eNord.ca)

À lire aussi:

Moins de missions à l’étranger pour l’Armée canadienne >>

Canada en Afghanistan: rencontre avec le commandant de l’Opération Attention >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.