L’Aviation royale canadienne commande de nouveaux radars à Cassidian

0
Un contrôleur aérien du 28e Escadron de soutien des opérations devant son écran radar à Ellsworth Air Force Base (Photo: Archives/Airman 1st Class Corey Hook/US Air Force)
Un contrôleur aérien du 28e Escadron de soutien des opérations devant son écran radar à Ellsworth Air Force Base (Photo: Archives/Airman 1st Class Corey Hook/US Air Force)

Cassidian, la division de défense d’EADS, a remporté un contrat pour l’équipement des bases aériennes du Canada en nouveaux radars de surveillance.

L’entreprise a ainsi gagné un programme d’un montant de 50 millions d’euros (65 millions $) pour équiper des bases aériennes du Canada en radars dotés d’une technologie d’avant-garde pour la surveillance des aéroports. La commande est de sept radars de surveillance de type ASR NG, et a été passée le 21 mars par Travaux Publics et Services Gouvernementaux Canada.

L’objectif visé est d’améliorer la sécurité aérienne sur les aéroports canadiens ainsi que celle de l’intégration de la navigation aérienne militaire au trafic aérien civil. Cassidian coopère sur ce projet avec Lockheed Martin Canada.

Selon Simon Jacques, directeur de Cassidian Canada «le radar présente des aptitudes particulières dans le domaine de la surveillance de grande envergure de l’environnement des aérodromes et la pilotage des avions en toute sécurité au cours du décollage ou de l’atterrissage.» Jacques poursuit: «Notre ASR NG garantit des performances de niveau supérieur, si bien qu’il est possible de détecter et de classifier de manière fiable de petits objets tels que par exemple les ULM ou les nuées d’oiseaux.» À l’aide d’un logiciel spécifique de traitement des données, le radar ASR est en mesure de surveiller le trafic aérien même à proximité de parcs d’éoliennes. Selon Cassidian, une des caractéristiques particulières de l’ASR NG est le radar secondaire MSSR 2000 I, qui permet l’identification simultanée et fiable de plus de mille avions.

Cassidian a fourni environ 30 systèmes ASR et MSSR dans le cadre d’un contrat avec l’Allemagne et la Suisse pour près de 400 millions d’euros (525 millions $). De plus, le radar secondaire MSSR 2000 I de Cassidian est également utilisé pour l’identification militaire ami/ennemi, ceci par les forces armées de 30 pays, dont l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France et la Finlande.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.