Le centre de détention de Parwan (Bagram) passe sous contrôle afghan ce 25 mars

0
Le Centre de détention de Bagram, en Afghanistan (Photo: US Army)
Le Centre de détention de Bagram, en Afghanistan (Photo: US Army)

Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a appelé le président afghan Hamid Karzaï samedi 23 mars après qu’un accord ait été enfin conclu pour le transfert du contrôle du centre de détention de Parwan au gouvernement afghan lundi 25 mars, a annoncé le porte-parole du Pentagone, George Little,

Dans un communiqué publié après l’appel, George Little, a déclaré que l’accord faisait suite à d’intenses discussions entre les autorités américaines et afghanes.

«Le secrétaire a salué l’engagement du président Karzaï à ce que le transfert soit effectué d’une manière qui assure la sécurité du peuple afghan et des forces de la coalition en gardant en détention les individus dangereux d’une manière sécuritaire et humanitaire en conformité avec la loi afghane.», a dit le porte-parole du ministère américain de la Défense.

Un mémorandum d’entente avait été signé en Mars 2012 sur ce transfert entre le général John R. Allen, commandant des forces américaines et de la coalition en Afghanistan à l’époque, et les autorités afghanes.

Le Centre de détention de Parwan, aussi appelé Centre d’internement de Bagram, près de l’aérodrome de Bagram , dans la province afghane de Parwan de l’Afghanistan, aura, bien qu’initialement conçu comme un emplacement temporaire, duré plus longtemps et abrité plus de détenus que le camp de détention de Guantanamo.
Au début de Juin 2011, les Américains y détenaient 1700.
Deux détenus afghans y sont morts sous la torture en 2002 cas d’abus prisonnier et plusieurs militaires américains durent répondre à des accusation en lien avec des incidents au Centre de détention de Bagram.

Le transfert du contrôle du Centre de détention devait avoir lieu début mars mais les parties ne parvenaient pas à s’entendre sur la libération des prisonniers jugés dangereux.

Kaboul avait exigé le contrôle du centre, mais les responsables américains craignaient que les détenus les plus menaçants soient libérés une fois le contrôle transféré aux Afghans.
Le secrétaire à la Défense. Chuck hagel, s’est entretenu lui-même avec président afghan Hamid Karzaï et, samedi 23 mars, après deux semaines d’intenses négociations, les parties sont enfin parvenus à un accord.

Les Américains et les Afghans travailleront ensemble. Des responsables américains et afghans qui sont familiers avec les détenus se réuniront pour évaluer le danger potentiel que la libération des détenus pourrait poser au forces de la coalition et, en cas de désaccord, feront appel à l’arbitrage de leurs supérieurs.

Le transfert du centre de Parwan ce lundi est une partie essentiel de l’effort en cours pour transférer progressivement le contrôle de la sécurité du pays aux autorités afghanes, les forces américaines et leurs alliés se préparant à un retrait total des troupes de combat d’ici la fin de 2014.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.