Le Centre d’entraînement militaire de Kaboul franchit le cap du 200e cours de recrues

0

Fin février, le Centre d’entraînement militaire de Kaboul (KMTC) a franchi une étape importante lors de la parade de graduation de son 200e cours de recrues, formellement nommé «Basic Warrior Training» (BWT).

Lors de cet évènement, pas moins de 1 400 recrues de l’armée afghane se sont vues remettre un diplôme et ont été affectées à d’autres formations militaires afin d’occuper un rôle plus spécifique au sein des professions d’armes ou métiers de soutien, voire comme leader selon leur potentiel.

Si l’évènement peut sembler banal car il a lieu souvent, il est lourd de significations pour les Afghans comme pour les militaires canadiennes, australiens, britanniques, jordaniens, turques, et français qui sont impliqués dans la formation de l’Armée nationale afghane (ANA) au KMTC.

Depuis le début des années 2000 avec la naissance de l’actuelle Armée nationale afghane, 175 000 militaires afghans sont actifs et une grande majorité d’entre eux ont gradué du BWT.

De plus, la graduation du 200e BWT au KMTC est importante, car elle symbolise également un partenariat entre les différentes nations qui participent à la reconstruction de l’Afghanistan, dont le Canada.

Comme leurs prédécesseurs, les gradués du 200e cours de recrues afghan du Centre d’entraînement militaire de Kaboul se rendront un peu partout en Afghanistan pour défendre leur pays.

C’est à même le BWT que les soldats afghans apprennent les lois, coutumes et courtoisies militaires afghanes modernes, et à lire et à écrire la langue dari. La formation comprend aussi le maniement des armes, les premiers soins, les communications par radio et les diverses tactiques en opération.

De plus, le BWT inclut une formation expliquant les mœurs des différentes tribus et ethnies afghanes, mais aussi des autres nations présentes par un appui militaire et civil en Afghanistan. Cette formation facilite les échanges malgré les différences culturelles et promulgue de meilleures relations à long terme à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières afghanes.

À lire aussi:

Opération Attention: douce transition au Centre d’entraînement militaire de Kaboul (PHOTOS/VIDÉO) >>

Opération Attention en Afghanistan: la formation d’un soldat (PHOTOS/VIDÉO) >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.