Le gouvernement canadien recontacte l’industrie pour le remplacement de ses CF-18

3
Lorsqu’on pousse un CF-18 à puissance maximale, le grondement des réacteurs fait vibrer le sol (Photo : Sergent Danielle Bernier, Combat Camera)
Le gouvernement canadien met les bouchées doubles pour le remplacement des avions CF-18  (Photo : Sergent Danielle Bernier, Combat Camera, MDN)

Par l’entremise du Secrétariat national d’approvisionnement en chasseurs, le gouvernement fédéral canadien a officiellement envoyé une demande d’engagement de l’industrie et le questionnaire final, pour le remplacement de sa flotte d’avions de chasse CF-18. 

Le secrétariat précise que le futur avion de chasse du Canada aura plusieurs missions et que l’avion choisi devra donc être en mesure de les remplir:

  1. Mener des opérations quotidiennes nationales et continentales, y compris dans l’Arctique et par l’entremise du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD)
  2. Offrir leur soutien dans le cadre d’un évènement international important au Canada, comme les Jeux olympiques de 2010
  3. Diriger ou mener une opération internationale importante durant une période prolongée (opérations complexes d’imposition de la paix dans un État défaillant)
  4. Diriger ou mener une opération internationale importante durant une période prolongée (guerre de coalition – conflit entre États)
  5. Répondre à une attaque terroriste importante
  6. Déployer des forces en cas de crise à l’étranger pour une période de plus courte durée (aide humanitaire et secours aux sinistrés)

Le questionnaire envoyé demande notamment de préciser la «configuration essentielle de mission» de l’avion, les différentes capacités de l’avion, la «production et le maintien en puissance», ainsi que les «besoins en marchandises contrôlées et approche de l’acquisition».

Les constructeurs approchés (Boeing, Lockheed Martin, Dassault, Saab et Eurofighter) ont jusqu’au 15 avril pour répondre a la demande du gouvernement. Un second questionnaire sera envoyé ultérieurement, comme le précise Tom Ring, sous-ministre adjoint délégué à la Direction générale des approvisionnements

«Comme vous en avez été informé précédemment, la Demande d’engagement de l’industrie comprendra un second questionnaire dans lequel on vous demandera une estimation du coût de l’avion, indique le ministre. Comme nous l’avons fait pour le premier questionnaire, nous avons l’intention de vous fournir une version provisoire et de vous donner la possibilité de formuler des commentaires.»

C’est suite à la publication de plusieurs rapports, dont celui de la firme KPMG affirmant qu’il en coûterait 45 milliards $ et non 9 milliards pour l’acquisition des F-35 de Lockheed Martin, que le gouvernement de Stephen Harper a décidé de relancer de zéro le processus de remplacement de sa flotte actuelle de CF-18.

À lire aussi:

Remplacement de la flotte des CF-18: le gouvernement demande l’avis de l’industrie >>

Remplacement des CF-18: cinq constructeurs approchés, à la fin, il n’en restera qu’un >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion3 commentaires

  1. L’une des grandes chances du Canada est de disposer de beaucoup d’espace. Peut-être cela pourrait-il lui permettre d’établir un très rugueux cahier des charges et ainsi d’organiser dans son espace aérien une mise en condition quasiment réelle de chaque appareil proposé par l’un ou l’autre des constructeurs afin de les départager les uns des autres. Ce type de cahier des charges en conditions à 95% identiques au réel ne permet pas de mentir ou de tricher sur le potentiel de tel ou tel appareil.On juge sur pièce en toute honnêteté. Clair net et préçis.

  2. Stéphane Légaré

    Le gouvernement Harper pourrait louer un appareil de chaque candidats potentiel et de faire les essais sur notre grand et vaste territoire a savoir si les avions sont en mesures d’être efficace en milieu arctique, voir leurs rayons d’action et de faire l’essais des armements a la base de Cold Lake. Suite aux tests cela serait plus facile de déterminer lequel de ces appareils pourraient remplir le rôle et les besoins du Canada . Personnellement le choix du F-18E/F serait facilement envisageable pour le prix, l’entretien, l’entrainement facile des pilotes pour ses composantes similaires au CF-18. L’autre candidat intéressant serait le Suédois Saab avec son JAS-39 beaucoup moins cher que les autres concurrents. En espérant que le gouvernement prendra une sage décision dans les plus brefs délais.

  3. Stephane,

    tu est dans la Lune quoi!? le « seul » avion qui remplie tout les fonctions d’utilisation a nos besoin CANADIEN…est le dernier model Rafale Presque 5th Gen….

    C’est facile de faire croire que l’on sait faire un avion de combat mais c’est plus dur de bien le réussir ! Le pire exemple est la maquette d’avion furtif iranien mais on peut aussi regarder le contraste entre ce que sait faire le Rafale (notamment emporter 1,5 fois sa masse) et ce que font les deux autres avions qui lui ressemblent beaucoup : Le Rafale est évalué par les suisses 23% meilleur que l’Eurofighter et 33% meilleur que le Gripen !

    Écrit par : Ribinn | 14.03.2014

    Le Rafale fait tout simplement peur aux anglo-saxons car n’est il pas le meilleur système d’armes ?
    De ce fait il ne doit pas exister !
    Relire à ce propos l’essai en vol de Peter Collins sur un standard du Rafale dont celui-ci à bien évolué depuis.

    Écrit par : Paul de Foucaud | 16.03.2014
    Répondre à ce commentaire

    Dassault devrait simplement renommer le « Rafale » en « Avro Arrow 2 ». 🙂

    Écrit par : Chatokay | 19.03.2014
    Répondre à ce commentaire

    Reveillez vous les Canadiens, ont va se faire fourre encore par un Gouvert Conservateur comme du temps du Avro Arrow. Voici une solution ideal pour sauve notre Credibilite et finances.

    70 Avion chasseur Rafale un pilote
    20 avion chasseur Rafale Marine deux pilotes
    12 F-35 (model le moin chere possible) pour fermer la gueule a nos voisins du sud.

    comme ca si M. Putin veux faire son « Conard » et ose nous intimider dans l’Artique, nous serons en mesure de repondre a ses geste et idee imperialiste.