Le gouverneur général a remis l’Ordre du mérite militaire lors d’une cérémonie à Ottawa

0
Le généralTom Lawson, chef d'état-major de la Défense (à gauche), et le gouverneur général David Johnston à la  cérémonie d’investiture de l’Ordre du mérite militaire à Rideau Hall (Photo:  caporal Roxanne Shewchuk, F.C.)
Le généralTom Lawson, chef d’état-major de la Défense (à gauche), et le gouverneur général David Johnston à la cérémonie d’investiture de l’Ordre du mérite militaire à Rideau Hall (Photo: caporal Roxanne Shewchuk, F.C.)

Le gouverneur général et commandant en chef du Canada, David Johnston, a présidé cette semaine la cérémonie d’investiture de l’Ordre du mérite militaire à Rideau Hall, résidence du gouverneur général.

Créé en 1972, l’Ordre a pour but de souligner le service méritoire et le dévouement des membres des Forces canadiennes.

À cette occasion, le gouverneur général a remis cette distinction à trois Commandeurs, 10 Officiers et 37 Membres. Plusieurs membres de l’Aviation royale du Canada ont été parmi les récipiendaires.

Le lieutenant-général Alain Parent, C.M.M., C.D., a reçu une une promotion au sein de l’Ordre et a été élevé au rang de Commandeur. Le lieutenant-général Parent est le Commandant adjoint du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, basé à Colorado Springs, dans l’État américain du Colorado.

Furent aussi faits Officiers de l’Ordre le brigadier-général Richard Giguère, O.M.M., M.S.M., C.D., Commandant du Quartier général du Secteur du Québec de la Force terrestre, Montréal (Qc) et le lieutenant-colonel Christian St-Pierre, O.M.M., C.D., Collège militaire royal de Saint-Jean, Richelain (Qc)

Le lieutenant-génénéral Parent

Suite à cinq années servies avec les cadets de l’air, le lieutenant-général Alain Parent s’enrôle dans les Forces canadiennes en 1979 pour étudier au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu. Commissionné en 1984, il complète par la suite son entraînement de pilote en 1985.

Le lieutenant-général Parent a piloté les hélicoptères tactiques CH-136 Kiowa, CH-135 Twin Huey, et CH-146 Griffon, amassant 4,900 heures de vol. Il a servi au sein du 403e Escadron d’entraînement opérationnel d’hélicoptères à Gagetown, et du 430e Escadron tactique d’hélicoptères à Valcartier. Il a eu le privilège de servir à titre de commandant : du 403e Escadron; de la 1re Escadre, à Kingston; et juste avant son affectation présente il fût nommé commandant de la 1re Division aérienne du Canada et Région canadienne Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du nord (NORAD), responsable pour la génération et l’emploi opérationnel de l’Aviation royale du Canada.

Le lieutenant-général Parent assume le poste de commandant-adjoint du NORAD et commandant de son contingent canadien depuis le 4 septembre 2012.

Le brigadier-général Giguère

Originaire de Québec, le Brigadier-général Richard Giguère s’enrôle dans les Forces armées canadiennes en 1979 et, à sa graduation, joint les rangs du Royal 22e Régiment (R22eR).

Il a servi avec les trois Bataillons du R22eR dans différentes positions de commandement et d’état-major, et ce, de Lahr en Allemagne à la crise d’Oka en 1990.

En juillet 2002, il est devenu le chef des opérations (G3) du Secteur du Québec de la Force terrestre. Promu colonel, il est déployé à Kaboul de janvier à juillet 2004 en qualité de chef d’état-major d’une Brigade multinationale. Au terme de cette mission, il est muté à l’Ambassade du Canada à Washington comme Attaché militaire des Forces canadiennes.

Muté ensuite à Ottawa au Quartier général de la Défense nationale en 2008, il occupa le poste de directeur des opérations courantes au sein de l’État-major stratégique interarmées.

Il a été choisi en 2009 pour suivre une formation au Joint Forces Staff College de Norfolk aux États-Unis (Combined Warfighting School [JPME-II]).

Le Brigadier-général Giguère a aussi été déployé à Kandahar en septembre 2010 en qualité de commandant-adjoint de la Force opérationnelle canadienne avec la rotation 5-10 de la Force opérationnelle interarmées – Afghanistan.

Un ancien de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership (1987), le Brigadier-général Giguère s’est vu décerner une citation du Chef de l’État-major de l’Armée de Terre et une citation du Sous-chef de la Défense nationale. Il est membre de l’ordre de la Légion du Mérite américaine au grade d’officier depuis 2008.

L’Ordre du mérite militaire

L’Ordre du mérite militaire reconnaît les services exceptionnels de Canadiens et Canadiennes qui, dans l’exercice de leurs fonctions au sein des Forces armées régulières et de réserve, ont fait preuve d’un dévouement et d’une assiduité bien au-delà de ce que le devoir leur commandait. Pour leur dévouement exemplaire envers le Canada, ils sont reçus dans l’Ordre du mérite militaire selon trois grades :

Le grade de Commandeur (initiales honorifiques : C.M.M.) reconnaît des services méritoires exceptionnels rendus dans l’exercice de fonctions d’un niveau de responsabilité élevé.

Le grade d’Officier (initiales honorifiques : O.M.M.) reconnaît des services méritoires exceptionnels rendus dans l’exercice de fonctions comportant des responsabilités.

Le grade de Membre (initiales honorifiques : M.M.M.) reconnaît des services exceptionnels ou rendement exceptionnel dans l’exercice de leurs fonctions.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.