Les forces spéciales des États-Unis se retirent du district de Nirkh près de Kaboul

0
Des membres des forces spéciales américaines, le 30 août 2012 (Photo: Archives/Petty Officer 2nd Class James Ginther/Combined Joint Special Operations Task Force«0
Des membres des forces spéciales américaines, le 30 août 2012 (Photo: Archives/Petty Officer 2nd Class James Ginther/Combined Joint Special Operations Task Force)

Les forces spéciales américaines viennent de céder leur base située dans un district stratégique de l’est de l’Afghanistan aux forces spéciales afghanes.

Ce retrait fait suite à la demande expresse du président afghan, Hamid Karzaï, qui souhaitait au plus tôt le départ des troupes américaines soupçonnées d’avoir entraînés des soldats afghans à commettre des atrocités.

Le général Joseph Dunford, commandant des forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan, a annoncé dans un communiqué que, les forces américaines avaient comme promis remis le district de Nirkh entre les mains des afghans, ajoutant également que le reste de la province de Wardak suivrait au fur et à mesure que les militaires afghans gagneraient en capacité.

L’information a été confirmé par Attaullah Khogyani, porte-parole du gouverneur de la province de Wardak, qui a dit que les forces spéciales américaines s’étaient retirées et avaient été remplacées par leurs homologues afghanes.

Cette transition met fin à une période de tensions entre la Washington et Kaboul. Le président Karzaï insistait pour que les forces américaines quittent le district de Nirkh. Des insurgés y auraient été kidnappés, torturés et exécutés sommairement, ce que dément formellement Washington.

Hamid Karzaï avait dans un premier temps demandé que les Américains quitte complètement la province, mais a finalement changé sa requête pour n’y inclure que le district de Nirkh après avoir négocié avec le général Dunford et d’autres représentants des États-Unis. Il faut dire que la province sert de passage aux insurgés pour attaquer la capitale.

Cet événement témoigne de la lutte du gouvernement afghan pour affirmer son autorité en matière de sécurité alors que les forces de la coalition tentent de transmettre la responsabilité du pays aux forces afghanes en prévision du départ de la majorité des troupes internationales en décembre 2014.

À lire aussi:

Karzaï veut virer les forces spéciales américaines de la province afghane du Wardak >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.