Les membres de l’équipage du NCSM Regina reçoivent l’Étoile de campagne générale

0
Les membres de l’équipage du NCSM Regina reçoivent l’Étoile de campagne générale
Les membres de l’équipage du NCSM Regina reçoivent l’Étoile de campagne générale

Les membres de l’équipage du NCSM Regina se sont vus remettre l’Étoile de campagne générale (ECG) – Asie du Sud-Ouest lors du cérémonie à bord de la frégate canadienne qui rentre de mission en mer d’Arabie.

La distinction a été présentée par le major-général Steve Noonan, commandant adjoint (Soutien opérationnel) du Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC), au moment où le NCSM Regina se préparait à entrer dans le port de Pearl Harbour, à Hawaï, où il fait une dernière escale avant rentrer à son port d’attache, Esquimalt, en Colombie-Britannique.

L’Étoile de campagne générale (ÉCG), nous apprend le Tableau des distinctions honorifiques des Forces canadiennes, est décernée aux membres des Forces canadiennes et aux membres de forces alliées travaillant avec les Forces canadiennes qui se déploient dans un théâtre d’opérations défini pour prendre part à des opérations en présence d’un ennemi armé.

«Cette distinction de service général a été créée dans le but de rendre hommage aux personnes ayant servi dans le cadre d’opérations en présence d’un ennemi armé. Au lieu de créer au fur et à mesure une nouvelle distinction pour chaque nouvelle opération des Forces canadiennes, l’Étoile de campagne générale et la Médaille du service général – avec des rubans spécifique au théâtre ou au type de service en question – peut être décernées pour souligner la participation à toute opération répondant aux critères d’admissibilité.»

Le NCSM Regina avait appareillé le 3 juillet avec un équipage de 250 personnes pour relever son navire jumeau, le NCSM Charlottetown, en mer d’Arabie, dans le cadre de l’opération Artemis , la contribution du Canada à la Force opérationnelle multinationale 150 (CTF‑150). La frégate était affecté principalement à la surveillance maritime, une tâche qui consistait à observer, interpeller et inspecter les navires pouvant être soupçonnés de mener des activités terroristes.

Au cours de son déploiement au sein de la CTF-150 , la frégate canadienne aura parcouru plus de 50 000 milles marins. L’hélicoptère CH-124 Sea King embarqué a quant à lui effectué 388 heures de vol et un véhicule aérien sans pilote qu’il y avait aussi à bord du Regina a pour sa part a enregistré 545 heures de vol.

L’équipe d’arraisonnement des navires a abordé ou visité 19 navires au cours de la mission.

Le 11 janvier 2013 , le NCSM Regina a perturbé une probable opération de transfert de drogue au large de la côte du Yémen. L’équipage du navire suspect a pris la fuite pendant le transfert, mais il a dû abandonner la majeure partie de sa cargaison, dont le produit de la vente aurait très probablement pu être utilisée sinon pour financer des activités terroristes dans la région.

Le NCSM Regina a été remplacé au sein de la CTF-150 par le NCSM Toronto et le Regina rentrera donc au pays à la mi-mars après plus de huit mois en mer.

À lire aussi:

Le général Beare au NCSM Regina: » Bravo Zulu et bon voyage de retour! »

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.