Les nouveaux véhicules de lutte contre l’incendie de l’Aviation fournis par une société québécoise

0

Les 12 nouveaux véhicules à la fine pointe de la technologie pour lutter contre les incendies dont s’est dotée l’Aviation royale canadienne (ARC) sont fournis par la société québécoise Techno-Feu, sise à Saint-François du Lac.

Un nouveau véhicule de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéronefs (SLIA), le 6 000 LE1, sera désormais utilisé sur les bases aériennes de l’ARC de Comox, en Colombie-Britannique, Cold Lake, en Alberta, Winnipeg, au Manitoba, Greenwood, en Nouvelle-Écosse, et, ici, au Québec à la 3e Escadre Bagotville.

Chaque année, les pompiers de l’Aviation royale canadienne répondent à près de 3 000 appels lancés par les escadres de la Force aérienne de partout dans le pays, pour nettoyer des déversements de carburant ou pour se rendre promptement à l’aire de trafic à la rencontre d’un aéronef en difficulté.

Grâce à ces nouveaux véhicules de SLIA, l’ARC pourra donc intervenir rapidement et efficacement en cas d’urgence.

«Chaque véhicule transporte 6 000 litres d’eau et une charge de mousse et de poudre chimique. En plus d’être pourvus d’une tourelle de haute performance montée sur le toit et d’une tourelle à angle ajustable (pour la distribution de mousse ou d’eau à 180°) montée sur le pare chocs, ils sont munis d’un équipement électronique de pointe et de systèmes modernes de navigation et de vision infrarouge qui permettent aux conducteurs de voir à travers la fumée et le brouillard et dans la noirceur», nous apprend l’Aviation canadienne.

En outre, en raison de leur grande taille, les véhicules sont munis de caméras-rétroviseurs et de d’angle mort servant à diminuer les risques de collisions. Les camions sont équipés de mâchoires de survie électriques qui ne requièrent pas de génératrice, ce qui réduit le temps d’intervention et permet de manœuvrer plus facilement l’équipement.

C’est donc la société québécoise Techno-Feu Inc de St François du Lac qui a fourni ces nouveaux véhicules, au coût de 8,2 millions $, en vertu d’un contrat pluriannuel accordé à l’entreprise en 2011 par le gouvernement du Canada.

Techno-feu, fondée en 1990, se spécialise dans les camions incendie, camions citerne, camions échelle et de camions autopompe et offre des services tels que : inspection et réparation, test de pompe, remise à neuf, peinture, vente de pièces et service de location de camions incendie.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.