Les nouvelles caméras à infrarouge des casques de l’armée sont développées à Québec

0
Un militaire américain du 125e Special Tactics avec une caméra à infrarouge montées sur son casque (Photo: USAF)
Un militaire américain du 125e Special Tactics avec une caméra à infrarouge montées sur son casque (Photo: USAF)

C’est à Québec que le nouveau système de caméras à infrarouge destinées à être montées sur les casques des soldats canadiens pour les aider à repérer les menaces en conditions de faible éclairage, est actuellement en cours de développement.

C’est la division télédétection de la compagnie ABB qui a été chargée de ce projet.

ABB, qui oeuvre dans le domaine de la technologie et de l’automation et dont le siège est à Zurich, en Suisse, emploie environ 5 000 personnes au Canada.

Pour sa part, la division télédétection d’ABB, située à Québec, conçoit, fabrique et commercialise des spectromètres à haute performance, et elle est un intégrateur de systèmes optiques pour l’industrie aérospatiale et l’industrie de la défense.

La division de télédétection d’ABB procédera donc à l’intégration, la fabrication, les essais et fournira le soutien logistique dans ce projet.

Le développement et la production de cette caméra infrarouge sera aussi réalisé en coopération avec une autre entreprise de Québec, NovaSyst, une société spécialisée dans les services de recherche et développement pour les produits de hautes technologies qui travaille elle aussi pour l’industrie de l’aérospatiale et de la défense.

Le nouveau système de caméra fonctionnera avec des capteurs d’images à ondes courtes, et offrira des capacités de reconnaissance qui compléteront d’autres technologies de détection et d’identification des menaces en conditions de faible luminosité ou lors d’opérations de nuit.

Cette technologie est conçue pour la surveillance de zone, la détection de camouflage, l’acquisition d’objectifs et les activités de pistage dans toutes les conditions météorologiques.

«Le succès de ce projet sera mesuré par notre capacité à miniaturiser la taille, le poids, la consommation d’énergie, la fiabilité et le coût du système, et à maximiser la fonctionnalité et la sensibilité d’imagerie de cette nouvelle génération de caméras pour les casques», déclarait en décembre dernier Marc-André Soucy, directeur de la division télédétection d’ABB, dans un communiqué de l’entreprise, ajoutant: «À terme, le déploiement [de ces caméras]dans [toutes]les Forces canadiennes est l’objectif ultime de cet important projet.»


Assaut de nuit du 3e bataillon du 22e régiment en 2009 en Afghannistan (Vidéo: Combat Cam)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.