Nucléaire iranien: Israël n’attendra pas les États-Unis selon Obama

1
Le président américain, Barack Obama, s'est exprimé, ce mercredi, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu (Photo: Youtube)
Le président américain, Barack Obama, s’est exprimé, ce mercredi, lors d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu (Photo: Youtube)

Pour sa première journée de visite en Israël, le président américain, Barack Obama, a assuré qu’il ne s’attendait pas à ce qu’Israël ait recours à son allié américain en cas de frappe à destination de l’Iran.

«Je ne m’attends pas à ce que le Premier ministre [Benjamin Netanyahu, ndlr] prenne une décision sur la sécurité de son pays et s’en remette pour cela à n’importe quel autre pays», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune avec le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu.

Barack Obama a également ajouté qu’il ignorait «si les Israéliens vont prendre une telle décision», rappelant les quelques divergences de perception quant au nucléaire iranien entre Israël et les États-Unis, justifiées, selon lui, par la proximité géographique entre Téhéran et Jérusalem.

Alors qu’en novembre dernier, Benjamin Netanyahu s’était dit «prêt, s’il le faut» à attaquer les sites nucléaires iraniens, Barack Obama a récemment rappelé qu’il privilégiait une solution diplomatique pour endiguer la menace nucléaire de Téhéran, ajoutant néanmoins qu’il conservait «toutes les options sur la table».

À lire aussi:

Les questions qui attendent Obama en Israël >>

Nucléaire: Obama appelle l’Iran à «prendre des mesures immédiates» >>

L’Iran aura l’arme nucléaire dans «un peu plus d’un an» selon Obama >>

Journaliste pour 45eNord.ca, Gaëtan Barralon étudie les nouvelles pratiques journalistiques à l’Université Lumière Lyon 2 (France). Titulaire d’une licence en Information­-Communication, Gaëtan s’intéresse aux enjeux internationaux à travers l’analyse des différents conflits mondiaux.

DiscussionUn commentaire

  1. Centre De Recherche Ankheburan

    CECI EST TELLEMENT CLAIR QUE 'ISRAEL N'A PAS BESOIN DE DESSIN POUR COMPRENDRE CETTE CHOSE …. ::: MERCI