Pyongyang met ses unités de fusées en état d’alerte

2
La Corée du Nord fait un pas de plus sur le chemin de la guerre et coupe les communications militaires (Photo: Archives/KCNA)
La Corée du Nord fait un pas de plus sur le chemin de la guerre et coupe les communications militaires (Photo: Archives/KCNA)

Suivant les traces de son célèbre père Kim Jong-Il, le dirigeant nord coréen Kim Jong-un a donné l’ordre, vendredi 29, aux unités concernées de se préparer à des frappes de fusées stratégiques contre les États-Unis et les bases américaines dans le Pacifique et en Corée du Sud.

L’agence officielle KCNA rapporte notamment des propos de Kim Jong-Un évoquant que dans l’éventualité d’une provocation «téméraire», les forces nord-coréennes «frapperont impitoyablement».

(Photo: KCNA)
(Photo: KCNA)

Lors d’une réunion d’urgence, dans la nuit de jeudi à vendredi, qui réunissait en plus du dirigeant suprême, le chef de l’état-major de l’armée du peuple coréen, le directeur des opérations et le commandant des opérations stratégiques pour les fusées avec des chefs militaires, Kim «a jugé que le temps était venu de régler les comptes avec les impérialistes américains, étant donné la situation actuelle. […] Il a finalement signé un ordre sur les préparatifs techniques des fusées stratégiques de l’armée populaire, ordonnant qu’elles soient placées en alerte afin d’être en mesure de frapper à n’importe quel moment le continent américain, les bases militaires américaines sur les théâtres d’opération dans le Pacifique, notamment Hawaï et Guam, et les bases en Corée du Sud »

Ce durcissement de ton fait suite au survol du territoire sud-coréen lors d’un exercice par deux bombardiers furtifs B-2 américains, capables de transporter des armes nucléaires.

Le chef de la République populaire démocratique de Corée a clairement fait savoir que ces vols sont bien plus qu’une simple démonstration de force. Selon lui, ils équivaux à un «ultimatum [des Américains, ndlr]montrant qu’ils voulaient déclencher à tout prix une guerre nucléaire».

De son côté, le secrétaire américain à la défense, Chuck Hagel a déclaré au Pentagone: «Les Nord-Coréens doivent comprendre que ce qu’ils font est très dangereux […] Nous devons dire clairement que nous prenons très au sérieux les provocations de la Corée du Nord et que nous y répondrons.»

NOTRE DOSSIER SUR LA CORÉE DU NORD >>

 

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion2 commentaires

  1. Dires que ce clown se permet de menacer et déclarer la guerre je ne peut croire que sont peuple le suive peut être un frappe chirurgicale serait nécessaire pour régler ce problème.