Thaïlande: au moins 42 morts lors d’un incendie dans un camp de réfugiés birmans

0
(Photo: Archives/ADRA)
(Photo: Archives/ADRA)

Plus d’une quarantaine de personnes sont mortes et plusieurs dizaines d’autres blessées lors d’un incendie dans un camp de réfugiés birmans dans le nord de la Thaïlande. 

Narumol Paravat, le gouverneur provincial de la province de Mae Hong Son a indiqué à l’Agence France Presse que le dernier bilan fait état de 42 morts, ajoutant toutefois que ce chiffre risquait d’augmenter au fur et à mesure que les autorités découvraient l’ampleur des dégâts.

La veille, des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur thaïlandais ont expliqué qu’un peu plus d’une centaine d’habitations de fortune avaient été détruites et que la plupart des morts sont des femmes, des personnes âgées et des enfants.

C’est dans le camp de Mae Surin, accueillant environ 3 700 réfugiés dans la province de Mae Hong Son, que l’incendie s’est déclaré vendredi vers 16h00, heures locales (05h00, Montréal). Il aura fallu deux heures pour le maîtriser et pourrait avoir été provoqué par un feu de cuisine.

Je regrette cet incident, trop de personnes sont mortes, a déclaré dans la soirée le ministre de l’Intérieur Jarupong Ruaengsuwan à l’AFP.

Il y a une dizaine de camps comme celui de Mae Surin en Thaïlande le long de la frontière birmane, qui abritent des réfugiés qui ont fui les combats entre l’armée et les groupes rebelles de minorités ethniques.

Après la dissolution de la junte birmane en 2011, et l’arrivée d’un gouvernement réformateur d’anciens militaires, la Thaïlande avait annoncé sa volonté de fermer les camps une fois que la situation serait sûre de l’autre côté de la frontière. Les réfugiés sont cependant toujours là…

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.