Tournant dans la bataille d’Alep: les rebelles syriens s’emparent d’un quartier stratégique

0

Les rebelles syriens ont pris pied dans le quartier de Cheikh Maqsoud, un quartier stratégique d’Alep, après plusieurs jours de violents affrontements, prenant le contrôle d’au moins une partie de ce  secteur situé sur une colline dans la partie nord de la ville, et tuant un imam pro-gouvernemental capturé au cours des combats.

La télévision d’état syrienne a identifié le religieux assassiné comme étant Hassan Seifeddine, disant qu’il a été décapité et que sa tête a été placée sur le minaret de la mosquée Al-Hassan, où il avait l’habitude de diriger les prières.

L:es combats, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, l’OSDH, ont fait 14 morts dans les rangs pro-gouvernementaux, sept dans ceux des rebelles rebelles. Dix civils ont aussi été tués, en plus du chef religieux Seifeddine.

Il y avait des rapports contradictoires sur l’ampleur de l’avance dans le quartier de Sheikh Maqsoud par les forces rebelles qui luttent pour renverser le président syrien Bachar al-Assad.

Toutefois, les observateurs s’accordent à dire que ces gains des rebelles marquent un très grand changement dans le tracé de la  ligne de front dans la bataille d’Alep, assiégée depuis des mois.

Alep, la plus grande ville de la Syrie et une plaque tournante du commerce et de l’économie du pays, a été un champ de bataille clé dans la guerre civile depuis que les rebelles y ont lancé une offensive en juillet, s’emparant de plusieurs quartiers avant que leur chance ne tourne et qu’ils se retrouvent pris dans une impasse sanglante.

Le groupe d’opposition Alepo Media Center (AMC), le Centre des Médias d’Alep, annonce que les rebelles ont pris le contrôle complet du quartier de Cheikh Maqsoud vendredi soir.

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme (OSDH) pour sa part , a dit plutôt que les rebelles ont pris la partie est du quartier, et signalé que de violents combats ont eu lieu samedi.

Quant à l’agence de nouvelles officielle du régime, SANA , elle affirme que les troupes gouvernementales éliminé des dizaines de «terroristes »», comme elle appelle les insurgés, dans d’autres secteurs d’Alep, principalement dans les quartiers de Sheikh Saïd, Masaken Hanano et Bustan Al-Bacha, mais ne mentionne pas les combats dans le quartier de Cheikh Maqsoud.

Le quartier de Cheikh Maqsoud, est principalement habitée par des membres de la minorité Kurdes. Situé sur une colline à la lisière nord de la ville, il est considéré comme l’un des endroits les plus stratégiques de la ville, car il domine Alep.

Les militants qui ont pris pied dans le quartier, ont prédit que les forces du régime allait lancer des contre-attaques pour tenter de reprendre ce secteur parce que, si les rebelles maintiennent leur position dans Cheikh Maqsoud, il sera facile pour eux ensuite de cibler avec des tirs de mortier les zones encore tenues par les forces du régime.

Le Centre des médias et l’OSDH ont tous deux déclaré que les résidents ont fui le quartier pour des zones plus sûres, le Centre des Médias d’Alep ajoutant, pour sa part, que les blindés des forces du régime régime pilonnent maintenant la zone.


Les rebelles s’emparent du quartier de Cheikh Maqsoud (Vidéo : Syrian Revolution Diary)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.