Tunisie: manifestations pour la fin du deuil de Chokri Belaïd

1
Le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié a été abattu mercredi 6 février à la sortie de son domicile. (Photo: Rais67, Wiki Commons)
Le secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié a été abattu mercredi 6 février à la sortie de son domicile. (Photo: Rais67, Wiki Commons)

Des milliers de personnes ont défilé dans la capitale tunisienne samedi 16 mars, scandant des slogans contre les islamistes au pouvoir eu Tunisie, pour marquer la fin d’un deuil de 40 jours après l’assassinat, le 6 février dernier, du leader anti-islamiste Chokri Belaïd qui a déclenché une crise politique qui ne s’est pas encore résorbée.

Les manifestants se sont d’abord rassemblés au cimetière du sud de Tunis où est enterré le défunt.

Le cortège, auquel participaient la veuve de l’opposant, Besma Khalfaoui, et plusieurs dirigeants de partis d’opposition, s’est ensuite rendu sur l’avenue Habib Bourguiba, dans le centre-ville de Tunis, reprenant encore des slogans hostiles au parti islamiste au pouvoir, Ennahda et à son chef Rached Ghannouchi.

«Le peuple est convaincu que Ghannouchi a tué Belaïd», «Ghannouchi assassin», «Vengeance» ou encore «dans la rue, affrontements jusqu‘à la chute du gouvernement», criaient les manifestants.


C’était aujourd’hui la fin du deuil de 40 jours après l’assassinat de Chokri Belaïd (Vidéo: SHEM FM)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.