Visite d’Obama en Palestine : manifs et tirs de roquettes

0
Quartier résidentiel de la ville palestinienne de Ramallah, en Cisjordanie (Photo : Ramalite)
Quartier résidentiel de la ville palestinienne de Ramallah, en Cisjordanie (Photo : Ramalite)

Jeudi 21 mars, le président américain Barack Obama est arrivé à Ramallah, en Cisjordanie, pour rencontrer le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le Premier ministre Salam Fayyad.

Les discussions se sont concentrées sur le conflit israélo-palestinien.

Le président américain a été accueilli à Ramallah par environ 150 manifestants palestiniens qui protestaient contre sa visite, l’accusant de négliger la quête palestinienne pour un État.

Toutefois, il a réaffirmé l’engagement américain à une solution au conflit par l’établissement et maintien de deux États: «Nous cherchons un État indépendant, viable et contigu palestinien aux côtés de l’État d’Israël afin que les deux côtés bénéficient de la prospérité et de la paix».

«Le peuple palestinien mérite la fin de l’occupation et des humiliations quotidiennes qui en découlent.», a aussi déclaré le président américain, renouvelant son appui à un État palestinien lors de la conférence de presse qui a suivi sa rencontre avec les dirigeants palestiniens.

Lors de la conférence de presse, le président des États-Unis a aussi critiqué la poursuite de la colonisation juive.

Les attentes pour cette réunion étaient faibles. Dans une autre conférence de presse, la veille, le président Obama avait déclaré: «Je considère cela comme un succès si, quand je rentre le vendredi, je suis en mesure de me dire que j’ai une meilleure compréhension de ce que sont les contraintes.»

Obama a consacré une grande partie de la journée de mercredi à des rencontres avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, au cours desquelles ils ont discuté des préoccupations au sujet du conflit en Syrie et semblait être arrivé à un consensus sur le programme iranien de développement nucléaire.

Pendant ce temps, des militants palestiniens ont tiré deux roquettes depuis la bande de Gaza jeudi matin, frappant la ville israélienne de Sderot. Personne n’a revendiqué la responsabilité des attentats et la police dit qu’il n’y a eu ni blessés ni dégâts signalés.

Et depuis, trois autres roquettes ont également été tirées.


L’analyse de la conférence de presse d’Obama à Ramallah (Vidéo: TV5 Monde)

À lire aussi:

Nucléaire iranien: Israël n’attendra pas les États-Unis selon Obama >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.