Baird en Palestine : aucun accord sur le renouvellement de l’aide canadienne

0
Le ministre Baird rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (Photo: Archives/MAECI)
Le ministre Baird rencontre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (Photo: Archives/MAECI)

Poursuivant sa tournée au Moyen-Orient, le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, était aujourd’hui en Cisjordanie, où il s’est entretenu avec le président palestinien Mahmoud Abbas, le Premier ministre palestinien Salam Fayyad et le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki, mais n’a pas annoncé de décision finale sur le renouvellement de l’aide canadienne à la Palestine.

Sur la question du statut d’observateur non membre de la Palestine à l’ONU, le chef de la diplomatie canadienne et ses hôtes se sont déclarés d’accord …pour ne pas être d’accord, le ministre des Affaires étrangères palestinien, Riyad al-Maliki, soulignant que, bien qu’il s’agisse d’un «point de désaccord entre la Palestine et le Canada», cela n’empêcherait pas «l’existence de relations entre nous et le Canada».

Quant au renouvellement de l’aide canadienne à la Palestine, que le Canada avait décidé de reconsidérer après que la Palestine eut obtenu le statut d’observateur non-membre de l’ONU en novembre dernier, aucune décision finale n’a été annoncée, le ministre a déclaré qu’il consulterait ses collègues et réfléchirait…

Renouvellement de l’aide, le Canada réfléchit encore

L’aide canadienne sert au renforcement du système judiciaire palestinien, au développement du secteur économique privé dans les Territoires eaux programmes de santé et d’éducation.

Le Canada, les États-Unis et sept autres pays, sur les 194 États membres de l’Assemblée générale de l’ONU avaient alors voté contre la motion, invitant plutôt les Palestiniens à régler leurs différends avec Israël à la table des négociations.

«Le Canada continue d’être en désaccord avec la démarche unilatérale des Palestiniens auprès de l’Organisation des Nations Unies à l’automne dernier», a tenu à souligner le ministre Baird, ajoutant « Aujourd’hui, j’ai écouté attentivement et avec beaucoup d’intérêt les dirigeants palestiniens expliquer leurs plans et leurs priorités pour l’avenir, et la façon dont ils estiment que le Canada pourrait offrir son appui. Je vais réfléchir à leurs points de vue et discuter d’une marche à suivre avec mes collègues du Cabinet, y compris bien sûr le ministre Fantino.»

Toutefois,les programmes en cours se poursuivent

«Cela dit», a nuancé le ministre canadien, «je suis venu à Ramallah pour exprimer personnellement mon soutien continu à l’égard des progrès réalisés ces dernières années en matière de sécurité et d’améliorations économiques. Je suis venu aussi pour exprimer mon désir de poursuivre un engagement sérieux avec l’Autorité palestinienne.»

Les programmes en cours se poursuivront donc: «Le Canada s’est engagé à verser 300 millions de dollars sur cinq ans en mettant l’accent sur ​l’aide au développement et la sécurité en Cisjordanie. Certains de ces projets sont toujours en cours et j’ai assuré les dirigeants palestiniens que nous respecterons nos engagements existants.», a dit John Baird.

« Nous restons d’avis que les négociations sans conditions préalables constituent la voie idéale pour garantir une paix durable», a encore souligné le ministre canadein des Affaires étrangères.

Après sa rencontre à Ramallah avec les dirigeant palestiniens, le ministre Baird a rencontré l’ex premier ministre britannique Tony Blair, représentant du Quartet, à Jérusalem.

Le Canada appuie, rappelle aujourd’hui un communiqué du ministère des Affaires étrangères une solution au conflit israélo-palestinien prévoyant deux États, aux termes d’une entente négociée entre les parties qui garantira le droit d’Israël à vivre en paix et en sécurité et qui mènera à la création d’un État palestinien.

La visite de John Baird précédait celle du secrétaire américain

Par ailleurs, la visite de John Baird précédait de peu celle du secrétaire d’État américain, John Kerry, qui doit rencontrer à son tour le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dimanche soir, dans le cadre d’une tournée régionale qu’effectue le secrétaire américain jusqu’à mardi, en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Aujourd’hui, 6 avril, le secrétaire américain est à Istanbul, en Turquie, ce samedi 6 avril, pour des entretiens avec de hauts responsables turcs sur plusieursquestions bilatérales et mondiales, y compris la crise en Syrie et la paix et la sécurité régionales.

Et du 7 au 9 avril, John Kerry se rendra à Jérusalem et à Ramallah. À Jérusalem, il rencontrera les dirigeants israéliens et, à Ramallah, les dirigeants palestiniens pour voir comment pourrait être relancé le processus de paix.


le 6 avril,point de presse du ministre Baird et son homologue palestinien Riyad Al-Maliki, et rencontre avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (Vidéo : videonews)

À lire aussi:

John Baird discutera du renouvellement de l’aide à la Palestine lors de sa tournée au Moyen-Orient >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.