Ban Ki-moon et Obama font le point sur les crises en Syrie et dans la péninsule coréenne

0
Le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Président Barack Obama à Washington (Photo : Eskinder Debebe, ONU)
Le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Président Barack Obama à Washington (Photo : Eskinder Debebe, ONU)

Lors d’une rencontre jeudi 11 avril avec le Président des États-Unis, Barack Obama, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a discuté de la crise en Syrie, des tensions sur la péninsule coréenne, du processus de paix au Moyen-Orient et des changements climatiques, rapporte le service d’information de l’ONU.

Le Président, rapporte la Maison-Blanche, a exprimé au Secrétaire général exprimant sa gratitude pour les nombreux sacrifices qu’on fait les membres du personnel des Nations Unies pour protéger les populations vulnérables et à apporter une aide aux ceux qui en ont besoin.

Cette rencontre est une manifestation du partenariat solide entre les États-Unis et les Nations Unies pour faire face à un large éventail de défis mondiaux dit aussi le communiqué de la présidence américaine.

«En Syrie, la situation est très préoccupante et il est nécessaire que les dirigeants du monde entier assume une rôle de responsabilité accrue. J’ai demandé au Président Obama de faire preuve de son leadership fort dans le cadre du travail avec les partenaires au sein du Conseil de sécurité», a déclaré pour sa part le Secrétaire général lors d’une conférence de presse dans la capitale américaine, Washington.

«La poursuite des combats et l’intensification des aspects sectaires du conflit sont très inquiétants et si nous ne parvenons pas à mettre fin à la violence, la société syrienne toute entière risque d’être détruite. Nous avons mobilisé toute l’assistance humanitaire possible et je suis reconnaissant du soutien généreux du Président Obama et de son gouvernement», a encore souligné Ban Ki-moon.

Concernant la situation dans la péninsule coréenne, le Secrétaire général a exprimé les préoccupations partagées de l’ONU et des États-Unis concernant les tensions entre les deux Corée.

«J’exhorte les autorités de la République populaire démocratique de Corée [la Corée du Nord]à s’abstenir de prendre davantage de provocations. Je salue la réponse ferme mais mesurée du Président Obama en consultation avec la République de Corée [la Corée du Sud]et avec un engagement fort des pays voisins tels que la Chine », a dit Ban Ki-moon, ajoutant :« Nous espérons que la Chine, qui peut bénéficier d’une certaine influence en Corée du nord, puisse exercer cette influence afin de permettre une issue pacifique de cette situation».

Le Secrétaire général a ensuite souligné la nécessité de redoubler d’efforts pour profiter de la dynamique créée par la visite du Président américain en Israël et en Palestine.


Rencontre de Barack Obama et ban Ki-moon à Washington le 11 avril (Vidéo : Maison-Blanche)

À lire aussi:

De «solides» preuves de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie >>

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.