Déclaration du chef d’état-major de la Défense à propos des indemnités de risque et de difficulté

0

Depuis quelques semaines le ministère de la Défense et le gouvernement Harper sont sous le feu des critiques. La raison? Une série de problèmes avec la prime de risque que perçoivent les militaires déployés dans certaines missions à l’étranger. Le général Tom Lawson, commandant des Forces armées canadiennes, s’est décidé à prendre la parole pour couper court aux rumeurs:

Le nouveau chef d'état-major de la Défense, Thomas J. Lawson, aura de nombreux défis à relever (Photo: capture Radio-Canada)
Le chef d’état-major de la Défense, Thomas J. Lawson, s’explique sur les primes de risque (Photo: capture CBC)

«À titre de chef d’état-major de la Défense, je suis reconnaissant du soutien inébranlable que les Canadiens et le gouvernement du Canada apportent à nos marins, à nos soldats et à nos aviateurs et aviatrices lorsqu’ils sont déployés en opérations au Canada et à l’étranger. Cet appui est réconfortant et il incite les militaires des Forces armées canadiennes à représenter leur pays avec grande fierté lorsqu’ils accomplissent les missions qui leur sont confiées.

Les indemnités que les militaires des Forces armées canadiennes reçoivent lorsqu’ils sont déployés en opérations ont défrayé la chronique ces dernières semaines. Ces indemnités sont versées en compensation des conditions de vie austères et des dangers inhérents aux théâtres d’opération. Je m’exprime aujourd’hui parce que je tiens à ce que les Canadiens, les militaires des Forces armées canadiennes et leur famille comprennent bien ce qui s’est produit au sujet de ces indemnités.

Les Canadiens doivent savoir que la modification récente apportée aux niveaux d’indemnités que les hommes et les femmes des forces armées reçoivent lorsqu’ils sont déployés vient directement des Forces armées canadiennes. Plus précisément, un comité – présidé par un brigadier-général et composé principalement de militaires des Forces armées canadiennes portant l’uniforme – fixe les niveaux d’indemnité en fonction de l’avis de chacune des forces opérationnelles déployées et des conseils d’experts en soins médicaux, en opérations et en renseignement. Cet organe fonctionne sans lien de dépendance avec le gouvernement du Canada ou avec la haute direction du ministère de la Défense nationale; les principes qui guident ses décisions sont l’équité et l’impartialité.

Lors de sa dernière réunion en janvier, le comité a décidé, en s’appuyant sur une analyse des conditions changeantes dans les théâtres d’opération en question, qu’il fallait réduire les niveaux de difficulté et de risque de quatre missions à l’étranger. Alors que le comité a suivi la réglementation actuelle pour formuler ses recommandations, le gouvernement du Canada et le ministre de la Défense nationale sont intervenus, retardant l’entrée en vigueur des indemnités modifiées, pour veiller à ce que les Canadiens et les Canadiennes déployés en opérations soient traités équitablement.

Plus récemment, on a aussi beaucoup parlé d’une erreur administrative ayant nécessité le recouvrement d’un trop-payé auprès de militaires des Forces armées canadiennes qui avaient reçu un versement de solde excédentaire pendant qu’ils étaient déployés en Afghanistan. Bien que ces fautes soient une source de frustration pour les militaires et les dirigeants lorsqu’elles se produisent, on prend toujours des mesures correctrices pour garantir une bonne gérance des fonds publics conformément aux taux d’indemnisation prédéterminés. Encore une fois, nous prêtons une attention minutieuse à ce genre de chose pour être sûr que ces mesures sont appliquées de manière raisonnable.

«Les Forces armées canadiennes s’engagent à revoir fréquemment leurs processus pour s’assurer que leurs membres déployés en opérations reçoivent, en temps opportun, des indemnités de risque et de difficulté qui soient justes et correctes. Pour résumer, tous les changements apportés aux niveaux d’indemnité au cours des derniers mois venaient de l’intérieur des Forces armées canadiennes, dans le cadre de processus administratifs établis.»

Général Tom Lawson
Chef d’état-major de la Défense nationale

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.