En Irak, les forces de sécurité votent pour les élections provinciales

0
Un policier irakien vote à Bagdad, le 13 avril 2013 (Photo: Sabah Arar/AFP)
Un policier irakien vote à Bagdad, le 13 avril 2013 (Photo: Sabah Arar/AFP)

650 000 soldats et policiers irakiens votent ce samedi pour renouveler 12 des 18 assemblées provinciales, dans une atmosphère dominée par les violences, et ce, une semaine avant le reste de la population.

C’est le premier scrutin organisé depuis le départ des troupes américaines en décembre 2011 et, selon les observateurs, il a valeur de test pour le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, embourbé dans une nouvelle crise.

Plus de 8 000 candidats se disputent un total de 378 sièges. Le reste des électeurs, environ 15,5 millions de personnes, doit voter samedi 20 avril.

Une douzaine de candidats sont morts assassinés au cours de ces dernières semaines. Avec 271 personnes tuées durant le seul mois de mars, le troisième mois de 2013 s’est avéré être le plus meurtrier depuis l’été dernier.

En raison de troubles, le gouvernement d’Irak a ainsi décidé de reporter les élections à Ninive et Anbar, deux provinces à majorité sunnite. Les trois provinces de la région autonome du Kurdistan et celle de Kirkouk ne votant pas non plus, seules 12 des 18 provinces irakiennes sont concernées par le scrutin.

Les assemblées provinciales sont importantes dans le système fédéral irakien. C’est en effet elles qui permettent de désigner le gouverneur, chargé de mener à bien les projets de reconstruction et de gérer les finances et l’administration de sa province.

Le colonel de police Abbas Qadum, à Bagdad, a dit espérer que les élus «répondront aux attentes des Irakiens. En votant, nous avons accompli notre devoir, et j’espère qu’ils (les élus, ndlr) accompliront le leur».


Avec AFP

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.