États-Unis et Corée du Sud relèvent leur niveau d’alerte face à la menace nord-coréenne

0
Des militaires sud-coréens se dirigent vers la frontière avec le Nord, le 9 avril 2013 (Photo : Kim Jae-Hwan, AFP)
Des militaires sud-coréens se dirigent vers la frontière avec le Nord, le 9 avril 2013 (Photo: Kim Jae-Hwan, AFP)

La Corée du Sud et les États-Unis ont relevé mercredi leur niveau d’alerte face à la «menace vitale» de la Corée du Nord. Pyongyang serait sur le point de lancer des missiles pour l’anniversaire de la naissance du fondateur du pays, le 15 avril prochain. Les forces nord-coréenne déplaceraient en ce moment plusieurs systèmes d’attaque.

NIVEAUX D’ALERTE WATCHCON

WATCHCON 4: en vigueur en temps de paix.
WATCHCON 3: en vigueur lorsque des indications font état d’une menace importante.
WATCHCON 2: en vigueur lorsque des indications font état d’une menace vitale.
WATCHCON 1: en vigueur en temps de guerre.

Le commandement intégré des forces américaines et sud-coréennes sont ainsi passé de Watchcon 3 à Watchcon 2 ce qui signale une «menace vitale», a indiqué un responsable militaire à l’agence de presse sud-coréenne Yonhap sous couvert de l’anonymat.

Cette échelle ne concerne cependant que les dispositifs de surveillance et de renseignement militaires (Watchcon) et non une mise en alerte opérationnelle des armées (Defcon).

Devant la presse américaine et étrangère à Washington, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a averti que les États-Unis sont «prêts à faire face à toute éventualité. […] Avec sa rhétorique belliqueuse, la Corée du Nord joue avec le feu et n’aide pas à désamorcer une situation instable. […] Notre pays est tout à fait prêt à faire face à toute éventualité, à toute action que la Corée du Nord pourrait entreprendre, à toute provocation à laquelle elle pourrait se livrer», a assuré M. Hagel.

Un tir de missile peut se produire «à n’importe quel moment à partir de maintenant», a déclaré le chef de la diplomatie sud-coréenne, Yun Byung-Se, devant le parlement à Séoul.

Selon les dernières informations qui parviennent au compte goutte, la Corée du Nord déplacerait en ce moment (00h00, Montréal) plusieurs missiles sur sa côte Est dans une apparente tentative de brouiller les pistes pour ne pas être repéré par les services de surveillance et de renseignement étrangers.

L’agence de presse sud-coréenne Yonhap rapporte que l’analyse de renseignements semble indiquer que le Nord a déplacé deux missiles Musudan, qui avaient été dissimulés dans un hangar de la ville portuaire de Wonsan. Quatre ou cinq véhicules à roues, suspectés d’être des tracteurs-érecteurs-lanceurs (TEL), ont également été repérés en train d’être déplacés dans le sud de la province de Hamgyeong.

Selon des responsables militaires, les TEL pourraient être des plates-formes de lancement de missiles Scud à courte portée, qui ont une portée de 300 à 500 kilomètres, et de missiles à moyenne portée Nodong, qui peuvent voyager entre 1 300 et 1 500 kilomètres.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.