Exercices en séries cette fin de semaine à Montréal

26
Dans le port de Montréal, les combats font rage (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Dans le port de Montréal, les combats font rage lors d’un exercice du 34e Groupe-brigade du Canada (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Pas moins de trois exercices militaires auront lieu cette fin de semaine dans la grande région de Montréal.

Dans un premier temps ce sont près de 80 soldats et officiers du 4e Bataillon du Royal 22e Régiment (4R22eR) de Laval qui participeront à un exercice d’opération de stabilité à l’aéroport de Mirabel, du 19 au 21 avril.

Ils pratiqueront des manœuvres militaires et les bonnes procédures de combat en situation de conflit en plus de travailler avec la police militaire, les transmissions et le renseignement. Des munitions à blanc seront utilisées lors de cet exercice et les militaires annoncent que des mesures ont été prises afin de minimiser les impacts sur la population et l’environnement.

De meme, le Black Watch Royal Highland Regiment of Canada fera une marche avec équipement militaire individuel aux environs du Mont-Royal, samedi 20 avril, de 8h à 12h.

Des équipes composées de quatre militaires quitteront à pied le régiment, situé au 2067 rue de Bleury, à différentes intervalles dès 8h. Cette marche fera partie d’une compétition régimentaire où les soldats travailleront en équipe et mettront à l’épreuve leurs capacités physiques.

Enfin, toujours le samedi 20 avril, le NCSM Donnacona, unité de la Réserve navale de Montréal organise un exercice dans le secteur des Îles-de-Boucherville.

L’exercice inclus des scénarios d’homme à la mer, de patrouille nautique, de bris de moteur, d’escorte et de plongée qui permettront à l’équipage de mettre en pratique l’expertise développée lors de ses entraînements. Une centaine de réservistes participeront à cet exercice, dont une cinquantaine directement sur le fleuve St-Laurent.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Discussion26 commentaires

  1. A Military police State is the goal…the only goal…and whatever needs to be fabricated will be fabricated to ensure this end. Smoke & mirrors that's all this is!
    Un Etat Militaire/Policier est le but…la seule but…et tous ce qu'il faut fabriquer pour y arriver …serais faite. De la boucainne et des miroirs…c'est just ca!

  2. C'est ça l'objectif de la violence institutionnelle… Faire la peur pour que nous restions chez nous… Il faut sortir pour les démontrer que nous n'avons plus peur!

  3. Il faut être paranoiaque pour croire que quelques exercices font de la ville de Mtl une zone de guerre. Les gens sont heureux de voir les militaires quand il y a des urgences et des situations critiques.

  4. Désolé mais c'est du délire psychologique ton affaire. C'est 3 exercices mineurs dans le but de maintenir une capacié minimale de nos réservites.

  5. Tu répondras cela aux gens qui ont logés plus de 7500 appels pour obtenir de l'aide de recherche et sauvetage….seulement en 2012. Toujours heurex de se faire sauver mais faut pas payer et rester dans votre monde imaginaire de paix.

  6. Gaspillage d'argent que de voir nos militaires répondre à plus de 7500 appels de détresse par année ? Chacun sa vision des choses et que le Qc continu à gaspiller son argent…ça sera l'emple à suivre!!!!

  7. Philippe Parent

    Marco Blais Les militaires sont déjà bien entraîner, peuvent très bien s'entrainer sur leur camp de base et n'ont AUCUNEMENT besoin de parader pour nous montrer leurs aptitudes physiques.. Les fanfares militaires c'est fini ce temps là.

    ''Des équipes composées de quatre militaires quitteront à pied le régiment, (…), à différentes intervalles dès 8h. Cette marche fera partie d’une compétition régimentaire où les soldats mettront à l’épreuve leurs capacités physiques.''

    Je n'ai pas besoin de te dire que pour un militaire, c'est trois exercices sont carrément enfantins si l'on compare a se qu'ils font à huis clos.
    Si ce ne sont pas des démonstration de force, je me demandes bien ce que c'est. Je connais le seul point qui prouverais de la légitimité de cette opération;; Non, ce n'est pas une façon de mieu connaître son environnement en cas de confrontation, des plans, ça existe.

  8. Patrick Julien

    Nul besoin d'armes pour répondre aux urgences et situations critiques, ni au sauvetage.

  9. Émilie Morin

    ouin mais ya une différence entre intervenir pour sauver des gens d'une inondation et intervenir en ville pour controle et reprimer une manifestation… les soldats c'est pas juste des braves gens qui aident la veuve et l'orphelin, c'est aussi une institution de répression

  10. Philippe Roche

    Tu semble bien au courant Marcos Blais… c'est rassurant de savoir que quelqu'un est à jour concernant "nos" forces armées. Merci 😉

  11. Guillaume Higgins

    Il faut surtout manquer de second degré pour etre incapable de voir au dela de l'action physique, jusqu,a l'application symbolique, qui est le noeud du probleme. personne ici ne parle de zone de guerre, on parle de normalisation du militaire, une abbération.

  12. Guillaume Higgins

    Marco Blais : Ton incapacité daller au dela du geste physique est sidérante. C'est ta manière de penser qui permet au gouvernement d,etre rassuré sur le fait qu'il peut faire ce qu'il veut parce que les gens vont tout bonnement être incapable de comprendre toutes les ramifications.

  13. quand vous avez besoin de l'armé vous etes bien content qui sois la pour vous sauvé le cul bonde de chaileux , ils veules nous controlé , sa ces le gourvernement qui veu vous controlé et vous les lessé faire .lessé l'armé tranquille vous en avez besoin plus que vous penser et vous etes pas assez intéligent pour les apprécier.

  14. Laurent Desbois

    Boston 19 avril, 2013, suite à une explosion lors du marathon
    • 9,000 policiers, pour un fugitif
    • 3 décès
    • Une centaine de blessés, dont plusieurs graves et amputés!
    Rien là!!!
    Au Québec en Octobre 1970, suite à 2 kidnappings…
    La crise d’octobre a été montée de toute pièce par Trudeau pour mater les mauvais séparatistes!
    Trudeau et ses mesures de guerre
    http://www.septentrion.qc.ca/catalogue/Livre.asp?id=3483
    Il y a un peu plus de quarante ans, le 16 octobre 1970, au milieu de la nuit, le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau imposait les mesures de guerre Douze mille cinq cents soldats furent déployés au Québec, dont 7500 rien qu'à Montréal. Près de 500 personnes furent arrêtées sans mandat, sans accusation et sans avoir le droit de recourir à une assistance juridique. Plus de 10000 maisons furent fouillées sans autorisation.