Journée meurtrière en Afghanistan alors que Dempsey arrive à Kaboul

0
Le chef d'État-major interarmées américain, le général Martin Dempsey, au centre, avec le commandant des Forces de l'OTAN en Afghanistan, le général des Marines Jos Dunford, à gauche, et le commandant du US Central Command à Kaboul, le général d'armée Lloyd Austin, le 6 avril à Kaboul (Photo : Myles D. Cullen, DoD)
Le chef d’État-major interarmées américain, le général Martin Dempsey, au centre, avec le commandant des Forces de l’OTAN en Afghanistan, le général des Marines Jos Dunford, à gauche, et le commandant du US Central Command à Kaboul, le général d’armée Lloyd Austin, le 6 avril à Kaboul (Photo : Myles D. Cullen, DoD)

Six membres de la Force internationale ont été tués samedi 6 avril lors de deux attaques perpétrées dans le sud et dans l’est de l’Afghanistan, au moment où le chef d’État-major interarmées américain arrivait à Kaboul pour rencontrer les responsables de la Coalition et les dirigeants afghans, ce qui fait de la journée de samedi la plus meurtrière en près de huit mois pour l’OTAN en Afghanistan.

Cinq des six victimes, trois soldats et deux civils, sont américaines et un Afghan travaillant pour l’OTAN a également perdu la vie.

L’attaque la plus grave est survenue dans la province de Zaboul, au sud de l’Afghanistan, où trois membres de l’ISAF et deux civils appartenant à la coalition sont morts dans une attaque à la bombe artisanale à l’aide d’une une voiture piégée.

La seconde attaque des insurgés, dans l’est du pays, a causé quant à elle la mort d’un civil américain.

À propos de l’attaque dans la province de Zaboul, le secrétaire d’État américain, John Kerry,  a déclaré, dans un communiqué publié samedi: «Notre famille au Département d’État est en deuil après ​​la perte de l’un des nôtres, un jeune officier exceptionnel en service à l’étranger, tué aujourd’hui lors d’une attaque à la bombe dans la province de Zaboul qui a tué aussi des soldats américains, un employé civil du minisère américain de la Défense et des civils afghans. Quatre autres collègues du Département d’Etat ont été blessés, dont l’un grièvement.»

«Nos responsables américains et leurs collègues afghans étaient en route pour faire don de livres aux élèves d’une école de Qalat, capitale de la province, où ils ont été frappés par cette attaque méprisable.», a ajouté le secrétaire d’État.

L’attentat dans la province de Zaboul, a été revendiqué par les talibans, qui ont pour habitude d’exagérer leurs «exploits», et font état, pour leur part, non pas de 6 victimes mais de 11 morts et 9 blessés chez les Forces de la Coalition et de d’un mort et deux blessés chez les civils afghans.

Pour sa part, en visite à Kaboul, le chef d’État-major américain, Martin Dempsey, a déclaré que les coupes automatiques de budget à la Défense n’aura aucun impact sur la réduction des effectifs en Afghanistan.

Pendant sa visite, le général Dempsey s’entretiendra avec Dempsey s’entretiendra avec de hauts responsables militaires et civils, y compris le général d’armée Lloyd Austin, commandant du Commandement central américain, James B. Cunningham, l’ambassadeur américain en Afghanistan et le lieutenant-général de l’armée, Keith M. Huber, commandant de la Combined Joint Interagency Task Force 435

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.