La Côte d’Ivoire veut des drones pour remplacer une diminution du nombre des casques bleus

0
Youssoufou Bamba, le représentant permanent de la Côte-d'Ivoire à l'ONU (Photo: Archives/Devra Berkowitz/ONU)
Youssoufou Bamba, le représentant permanent de la Côte-d’Ivoire à l’ONU (Photo: Archives/Devra Berkowitz/ONU)

Youssoufou Bamba, le représentant permanent de la Côte-d’Ivoire à l’ONU a demandé au Conseil de sécurité d’envisager le déploiement de drones dans son pays afin d’appuyer la mission des casques bleus.

Pour le dignitaire, de tels drones de surveillance auraient pour mission de compenser une éventuelle réduction du nombre de casques bleus.

Dans son rapport sur la situation dans cette nation troublée d’Afrique de l’Ouest au Conseil de sécurité, le Secrétaire général Ban Ki-moon fait une remarque similaire.

Dans un premier temps il recommande de faire passer les effectifs de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) qui étaient, au 13 mars, de 9 552 éléments à 8 837 éléments au 31 juillet prochain, dont 8 645 membres des contingents et officiers d’état-major et 192 observateurs militaires. Le secrétaire général propose aussi de réduire l’ONUCI de deux autres bataillons d’ici la mi-2015.

À noter que neuf policiers canadiens sont actuellement déployés dans le cadre de l’ONUCI.

Enfin, il estime également qu’il faudrait «envisager, compte tenu des consultations menées au Conseil de sécurité et des discussions en cours dans d’autres organes, l’introduction de drones à l’ONUCI. Il s’agirait de renforcer ainsi la perception de la situation et la capacité de surveillance de la Mission en vue de lui permettre d’être mieux à même d’exécuter efficacement et effectivement son mandat, y compris la protection des civils».

Les Nations unies vont déployer prochainement de tels drones, pour la première fois, en République démocratique du Congo (RDC), pour aider la mission de maintien de la paix dans ce pays à surveiller les frontières orientales, montagneuses et poreuses, avec le Rwanda et l’Ouganda.

Lire l’intégralité du rapport du secrétaire général des Nations Unies >>

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.