La Défense s’attendait à perdre des F-35 avant même qu’ils ne soient tous livrés!

1
Vol en tandem pour ces F-35 (Photo: Lockheed Martin)
Vol en tandem pour ces F-35 (Photo: Lockheed Martin)

Un rapport de Recherche et développement pour la défense Canada datant de décembre 2011 concluait qu’avant même la livraison de tous les avions de chasse F-35 commandés par l’Aviation royale canadienne, certains auraient déjà été perdus corps et âme.

Selon RDDC, la probabilité d’avoir eu 63 F-35 ou plus restant au moment où le dernier aurait été livré (en 2022) est d’environ 54%.

Tant le gouvernement Harper que les Forces armées canadiennes se sont toujours refusés à faire une estimation des coûts du remplacement d’éventuelles pertes d’avions. Il faut dire que si cela avait été fait, les 9 milliards $ annoncés à l’époque n’étaient tout simplement plus possible.

Toujours selon RDDC, il est cependant normal qu’il y ait des pertes d’appareils dans les premières années d’utilisation. Le taux de perte diminue généralement lorsque le fabricant en apprend plus sur l’avion et corrige des problèmes imprévus, et lorsque les Forces armées canadiennes et d’autres armées en savent davantage et changent la façon dont ils utilisent les avions.

En réponse à une demande de Postmedia, la porte-parole de Travaux Public et Services Gouvernementaux Canada, Annie Duguay, a indiqué qu’une mise à jour de 2012 de la Défense nationale sur le projet du F-35 «estime que sept à 11 appareils pourraient être perdus au cours de la période de 42 ans, et le coût de remplacement de ces avions perdus pourrait être de l’ordre de 1 milliard $.»

Le programme du F-35 souffre de nombreux retards et surcoûts. Récemment, les avions ont du rester cloués au sol pendant plusieurs semaines alors qu’un des appareils a montré des signes de faiblesses structurelles.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

DiscussionUn commentaire